La trimaculée

Une des noctuelles les plus communes, mais sa grande variabilité fait qu’on ne la reconnaît pas toujours au premier coup d’œil. C’est l’un des visiteurs incontournable des pièges lumineux.

Xestia xanthographa Denis & Schiffermüller,1775

(anciennement Agrotis xanthographa)

La xanthographe

Xestia xanthographa

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Lépidoptère Hétérocère

Famille des Noctuidae

ETYMOLOGIE :

Xestia vient du grec, qui veut dire lisse, raclé

xanthographa signifie « avec des marques jaunes »

Son nom anglais est « square-spot rustic ».

la trimaculée

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 14 et 17 mm, l’envergure est comprise entre 32 et 35 mm.

Forme, allure : c’est une noctuelle d’allure typique avec les ailes en triangle au repos. La couleur des ailes antérieures varie dans toutes les nuances de brun, du plus clair ou plus sombre. Une constante est la présence de 2 taches réniformes jaunes pâles ou entourées de pâle et de forme presque carrées. Les autres marques sont moins nettes. Trois fines lignes transversales traversent l’aile antérieure, la 3ème constituée de points noirs alignés. Les ailes postérieures sont blanches avec une marge sombre chez le mâle et uniformément sombre chez la femelle.

Xestia xanthographa

Coloration : la couleur de fond est variable : brun-clair, rougeâtre plus ou moins sombre, brun-gris, brun-foncé.

Comportement : Cette espèce vole à la nuit tombante, c’est une noctuelle que l’on attire facilement au piège lumineux, ainsi qu’à la miellée.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Xestia xanthographa

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est l’une des noctuelles les plus communes, on la trouve dans presque toute l’Europe, et elle est présente dans la France entière. Elle a été introduite aux Etats Unis.

C’est une espèce commune et souvent présente en effectifs élevés. C’est un visiteur classique des pièges lumineux.

HABITAT : c’est une espèce que l’on trouve dans les prairies, les prés, les jardins (même en ville), les lisières de bois, les friches, les steppes.

PÉRIODE D’OBSERVATION : l’imago vole de fin juillet à début octobre, avec un pic entre fin août et début septembre.

Xestia xanthographa, ailes étalées

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes sont attirés par la bruyère, le séneçon jacobée et l’oyat. La chenille est polyphage, elle se développe sur des poacées (graminées) et de nombreuses plantes herbacées (plantain, gaillet, oseille, mouron blanc, primevère, trèfles), puis sur des feuilles d’arbustes (saules, aubépine).

la trimaculée

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. La ponte a lieu en août et les œufs éclosent en 3 semaines. Les chenilles se développent de septembre à avril de l’année suivante, ce sont donc les chenilles qui hivernent. Elles se nourrissent la nuit par temps doux. En mars – avril, elles s’enterrent dans un cocon pendant 6 semaines avant de se nymphoser. Ces chenilles sont brun ocre assez clair, avce des bandes longitudinales brun foncé sur le coté du corps, et dorsalement 3 lignes claires et 2 rangées de taches noires. Elles peuvent atteindre 33 mm.

chenille de Xestia xanthographa

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES SUR LES ARTRHOPODES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRÉNCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Lepertel & Quinette, 2016. Atlas des papillons de nuit de Basse-Normandie et des Iles Anglo-Normandes. Les noctuelles. GRETIA.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Agrotis xanthographa).

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Lepidoptera – Motyle Europy (Pologne – en polonais)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Moths and Butterflies of Europe and North Africa (Italie – en anglais et en français)

European Lepidopteres (France – en Français)

UK moths (UK – en anglais)

Lépi Net (France – en français)

Pathpiva (France – en français)

Papillons de France (France – en français)

Papillons de Poitou-Charentes (France – en français)

Papillons de l’Indre (France – en français)

Hantsmoths (UK – en anglais)

Northumberland moths (UK – en anglais)

Norfolk moths (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.