La zygène de la coronille

Cette zygène ressemble beaucoup à la zygène de la filipendule, elle s’en distingue par la pointe blanche de ses antennes et surtout par un gros anneau rouge sur l’abdomen.

Zygaena ephialtes

La zygène du peucédan (le peucédan est une plante Apiacée = Ombellifère).

Zygaena ephialtes

Zygaena ephialtes

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Zygaenidae

ETYMOLOGIE :

Zygaena vient du grec et signifie « terrible joug », allusion aux fortes antennes, ephialtes signifie cauchemar.

DESCRIPTION :

Taille : cette zygène a une envergure comprise entre 30 et 40 mm, l’aile antérieure mesure entre 15 et 19 mm.

Forme, allure : c’est une zygène « classique », c’est à dire avec des ailes antérieures triangulaires, noires avec des taches rouges. Il existe un polymorphisme chez cette espèce, la forme la plus fréquente (peucédanoïde) a 5 ou 6 taches rouges sur les ailes antérieures, et les ailes postérieures rouges bordées de noir. Les antennes sont épaisses et renflées à leur extrémité qui est claire. A la différence de la zygène de la filipendule, elle présente un large anneau rouge sur l’abdomen.

Une autre forme à taches jaunes est présente en Autriche et en Italie du Nord.

Coloration : noire et rouge

Comportement : il s’agit d’une espèce thermophile.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 

Zygaena ephialtes

Zygaena ephialtes

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : surtout visible dans le sud et le centre de la France, mais a été observée jusqu’en Normandie, Picardie, Champagne.

HABITAT : endroits secs et exposés au soleil, prairies sèches, talus, avec présence de la plante-hôte, la coronille bigarrée ou coronille variée (Securigea (=Coronilla) varia).

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à août-septembre

 

la zygène de la coronille

la zygène de la coronille

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent de nombreuses espèces de fleurs. La chenille se développe sur la coronille (Securigea (=Coronilla) varia).

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. Les œufs sont pondus sur les feuilles de la coronille. Les chenilles se développent en été, et hivernent au deuxième stade larvaire. Le développement larvaire reprend au printemps. La nymphose se déroule dans un cocon fixé sur une tige de graminée. Les imagos émergent en juin-juillet.

REMARQUES :

 

Zygaena ephialtes

Zygaena ephialtes

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Dardenne et al., 2008. Papillons de Normandie et des Iles Anglo-Normandes.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Moths and Butterflies of Europe and North Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.