Le sicus ferrugineux

Ce diptère n’est pas rare et il est même très répandu. Et il est facilement reconnaissable avec son abdomen recourbé en crochet et sa face jaune. Sa reproduction est assez exceptionnelle et relève de la prouesse aérienne.

Sicus ferrugineus, Linnaeus,1761

Le sice ferrugineux

Sicus ferruginosus

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Diptère, Brachycère

Famille des Conopidae

ETYMOLOGIE :

Selon R.Perrier, dans le tome VIII de sa Faune de France, Sicus viendrait d’un mot latin signifiant « concombre ? » le point d’interrogation est de l’auteur lui-même ce qui démontre son incrédulité. Selon d’autres sources, Sicus vient du latin Sica qui désigne une sorte d’épée courte ou de poignard à la forme recourbée, ce que j’ai pu vérifier dans mon Gaffiot (dictionnaire latin-français que tous les latinistes connaissent). Ce mot a donné en français « sicaire », un tueur à gages qui assassinait ses victimes dans la foule avec ce genre de lame. Evidemment, c’est la forme recourbée de l’abdomen qui a inspiré ce nom de genre.

Quant à ferrugineus cela signifie « couleur de rouille, ferrugineux »

En anglais, cette mouche est appelée « thick-heading fly », la mouche à la tête épaisse.

le sicus ferrugineux

DESCRIPTION :

Taille : entre 9 et 13 mm

Forme, allure : c’est un diptère assez trapu avec une tête grosse par rapport au corps. Conformément au nom d’espèce, la coloration générale est rouille. Entre les yeux, la zone correspondant au front et au vertex est quasiment rectangulaire et jaune clair. Les antennes sont courtes et de couleur rouille. Le thorax est brun rouge avec une large marque noire. La base des ailes est jaune orangé. L’abdomen est cylindrique, de couleurs rouille et jaune orangé. Il est recourbé ventralement vers l’avant, en forme de crochet. Les pattes sont brun-rouge.

Coloration : rouille et brun-rouge

Comportement : les adultes se rencontrent sur les fleurs où ils se nourrissent.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Sicus ferruginosus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune, et répandue. On la trouve partout en France et dans l’Europe entière, jusqu’en Asie et en Afrique du nord.

HABITAT : cette espèce est très ubiquiste, avec une préférence pour les endroits secs et fleuris : prairies, lisières de chemins et de bois, friches, landes, parcs et jardins. C’est en fait la présence de nids de bourdons qui conditionne sa présence (voir plus bas).

PÉRIODE D’OBSERVATION : d’avril-mai à septembre.

la face bien jaune du sicus ferrugineux

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent les fleurs et se nourrissent surtout de nectar. Les larves sont endoparasites de bourdons (voir « reproduction »).

Reproduction : la femelle pond ses œufs en vol sur le corps d’un bourdon. Un œuf par hôte, la larve une fois éclose pénètre dans le bourdon en perçant sa cuticule. Elle connecte ses trachées respiratoires sur celles du bourdon et commence à le dévorer en gardant pour la fin les organes vitaux. Il y a 3 stades larvaires qui se succèdent. A la mort du bourdon, quasiment vidé de ses entrailles, la larve occupe tout l’espace sous la cuticule où elle se nymphose et la pupe passe l’hiver dans la dépouille de l’hôte. Les espèces de bourdons parasitées par cette espèce sont Bombus terrestris, B.agrorum, B.hortorum et B.lapidarius.

Sicus ferruginosus

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

l’abdomen arqué du sicus ferrugineux

RÉFÉRENCES SUR LES DIPTÈRES :

Haupt, 2000. Guide des Mouches et des Moustiques. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES DIPTÈRES :

Diptera.info (UK – en anglais)

Dipterists forum (UK – en anglais)

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.