L’acidalie ocreuse

Cette phalène se rencontre dans les hautes herbes dont elle s’envole lorsqu’on la dérange en plein jour, pour se poser quelques mètres plus loin. Sa couleur ocrée est très caractéristique.

Idaea ochrata

La phalène ocreuse

 

Idaea ochrata

Idaea ochrata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Lépidoptère, Hétérocère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

ochrata = ocrée.

 

l'acidalie ocreuse

l’acidalie ocreuse

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 10 et 12 mm, donc une envergure entre 20 et 24 mm.

Forme, allure : C’est une espèce aux ailes triangulaires avec les antérieures assez pointues. La couleur est ocre avec des nuances claires et foncées. Deux bandes plus foncées traversent les ailes en se prolongeant des antérieurs ou postérieures au repos. La bande externe est plus fine que la bande interne. Une troisième bande plus interne encore est moins nette et incomplète. Sur les macrophotographies ou avec une loupe, on voit des points très foncés dans la marge des ailes.

Coloration : brun orangé, ocre.

Comportement : il s’agit d’une espèce nocturne, que l’on voit en vol en fin d’après-midi et durant la nuit. Cependant, on peut l’observer de jour car elle s’envole à partir des herbes où elle se repose lorsqu’on la dérange.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 

Idaea ochrata

Idaea ochrata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : espèce présente dans le sud de l’Europe, on la rencontre dans toute la France.

HABITAT : zones herbeuses, prairies, mais évite les prés broutés par le bétail.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à août.

BIOLOGIE :

Alimentation : la chenille se nourrit d’une très grande variété de plantes.

Reproduction : il n’y a qu’une seule génération par an, sans doute deux au sud de la Loire. C’est la chenille qui hiverne, à la base des tiges d’herbacées, près du sol.

 

Idaea ochrata

Idaea ochrata

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.