La mouche verte

« Une » mouche verte serait plus exact, il en existe près de 25 espèces en France, et qui appartiennent à plusieurs familles : Calliphoridae, Muscidae et Tachinidae. Le genre Lucilia a lui seul compte 9 espèces dans notre faune (voir « remarques » en bas de la fiche).

La lucilie soyeuse

Lucilia sericata

 

Lucilia sericata

Lucilia sericata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Diptère, Brachycère

Famille des Calliphoridae

ETYMOLOGIE :

Lucilia vient de lux : la lumière et sericata veut dire soyeuse.

En anglais, on l’appelle « common green bottle-fly » (bottle-fly désigne les Calliphoridae).

la mouche verte

la mouche verte

 

DESCRIPTION :

Taille : cette mouche mesure entre 10 et 14 mm.

Forme, allure : c’est une grosse mouche verte aux reflets métalliques, parfois dorés ou cuivrés. Les antennes ont une arista plumeuse. L’espace entre les yeux mesure plus de deux fois la taille du 3ème article antennaire. Les palpes sont orangés. Les gènes (joues) sont noirs, partiellement rougeâtres, et recouverts d’une pruinosité argentée. Les ailes sont hyalines, avec des nervures brun clair. La nervure médiane est anguleuse et très fortement courbée vers la nervure radiale. La basicosta est jaune. Les pattes antérieures sont noires. Le thorax porte 3 soies acrosticales post-suturales et 2 soies acrosticales pré-suturales.

Coloration : vert métallique.

Comportement : cette mouche est attirée par la chair en décomposition, elle fréquente en particulier les poubelles et est devenue commensale de l’homme. Dans la nature, elle participe à décomposition des cadavres.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Lucilia sericata

Lucilia sericata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce très répandue et présente dans le monde entier.

HABITAT : on la rencontre partout

PÉRIODE D’OBSERVATION : en tant que commensale de l’homme, elle trouve un milieu « protégé » et on peut la croiser toute l’année.

Lucilia sericata

Lucilia sericata

 

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent différentes fleurs, mais recherchent des matières sucrées (fruits etc.) et carnées (cadavres, excréments).

Reproduction : les œufs sont pondus par groupes d’une vingtaine sur de la viande, des cadavres ou des excréments. La larve est un asticot jaunâtre mesurant entre 10 et 14 mm. Il se nourrit de tissus nécrosés, en cours de décomposition. Le développement larvaire dure entre 2 et 10 jours selon la température. La nymphose a lieu dans le sol.

REMARQUES :

Une clé de détermination des mouches vertes signée Clovis Quindroit, 2014 est disponible sur le site insecte.org.

Médecine légale : cette espèce et quelques autres sont utilisées en médecine légale pour déterminer la date du décès d’une personne trouvée dans la nature. D’après le stade de développement des larves trouvées dans un corps, on peut connaitre le jour de la ponte et par déduction le jour du décès.

Médecine curative : cette espèce est utilisée en asticothérapie (ou larvothérapie) pour soigner des plaies infectées. Les larves se nourrissent des tissus nécrosés en épargnant les tissus sains, elles permettent d’éviter le nettoyage mécanique des plaies. Les larves sont maintenues dans une poche en tissu mouillé qui est appliquée sur la plaie (pas de contact direct), leur salive liquéfie les tissus nécrosés qui sont aspirés par les larves. Cette salive contient en outre des peptides antimicrobiens efficaces contre les contaminations bactériennes.

Transmission de maladies : parallèlement aux effets bénéfiques des larves, les adultes sont malheureusement souvent vecteurs de pathogènes. Cette espèce est en particulier responsable de la transmission de myases chez le mouton.

 

la mouche verte

la mouche verte

RÉFÉRENCES :

Erzinçliolu, 1996. Blowflies. The Richmond Publishing Co. Ltd.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

Le Monde des Insectes    http://www.insecte.org/

La galerie du Monde des Insectes    http://www.galerie-insecte.org/galerie/fichier.php

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie  http://aramel.free.fr/INSECTES01.shtml

Nature Spot Leicestershire and Rutland http://www.naturespot.org.uk/home

Diptera Info  http://www.diptera.info/news.php

6 commentaires pour “La mouche verte

  1. beccherle dit :

    intéressant.merci

  2. Burgat dit :

    J’habite dans un endroit infesté par ces mouches. C’est un cauchemar. Que faire ?

  3. Zonzon dit :

    Si une mouche verte se pose sur des aliments, peut on manger après ces aliments ?

  4. Mariole dit :

    On en voit rarement, dès qu’un morceau de viande est dehors elle viennent immédiatement, comment font elles pour détecter aussi vite ?

  5. Debienne dit :

    Très intéressant j’en ait 2qui tourne a l’évacuation des eaux !!est il y a 2semaine il me semble avoir vu un rat entré dans le trou je suppose qu’il est mort vu l’apparition des mouches vertes????

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.