La rhingie long-nez

Tous les syrphidés ne ressemblent pas à des hyménoptères, la rhingie est par contre reconnaissable à cette sorte de rostre qui prolonge sa face.

Rhingia campestris

Rhingia campestris

Rhingia campestris

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Diptère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE : Rhingia vient de bec en grec, campestris = des champs

La rhingie long-nez doit son nom à son front allongé en forme de rostre entre les yeux, ce « rostre » cache en fait la trompe de la rhingie

DESCRIPTION :

Taille : La rhingie long-nez mesure de 8 à 11 mm.

Forme, allure : Le thorax est recouvert de poils courts, le mesonotum (partie dorsale du thorax) est brun métallique avec 4 bandes longitudinales noires. Le scutellum (sorte d’écusson à l’arrière du pronotum est de couleur rougeâtre translucide. Les yeux sont nus (non velus), jointifs chez les mâles, séparés chez les femelles. Les pattes sont brunes avec les bases des fémurs et des tarses noires, et avec un anneau noir sur les tibias. Les ailes au repos sont allongées à plat vers l’arrière et se recouvrent.

Coloration : L’abdomen de forme presque sphérique est jaune-brun avec une ligne brun sombre sur chaque coté (ce qui la distingue de l’espèce R.rostrata, très voisine) et une ligne noire au milieu. La tête est noire, comme le thorax. Les pattes sont brunes avec les bases des fémurs et des tarses noires, et avec un anneau noir sur les tibias. Les ailes sont roussâtres.

Comportement : Les adultes se posent sur les fleurs où ils se nourrissent de nectar. Les larves se trouvent sur les bouses de vaches.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Rhingia campestris

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La rhingie long-nez est une espèce commune dans toute l’Europe et que l’on rencontre dans la France entière.

HABITAT : Cette espèce de syrphidé fréquente les prairies, les lisières de bois, les zones de bocage.

PÉRIODE D’OBSERVATION : avril à novembre

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes se nourrissent de nectar.

Reproduction : Les femelles pondent en effet leurs œufs sur des brins d’herbe au-dessus des bouses de vache.

REMARQUES :

la rhingie long-nez

la rhingie long-nez

RÉFÉRENCES :

Perrier, 1937. Faune de France, tome VIII.

Chinery, 2004

Chinery, 2005

Bellmann, 2006

McGavin, 2012

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Syrphidae Europenses

Syrphidae Polski

Diptera Info

Bee-Flies (Bombylidae) of Northwest Europe

Hoverflies recording scheme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.