Le petit capricorne

Au premier coup d’œil on reconnait un longicorne à ses antennes. Plus longues chez le mâle, elle ont ici la longueur du corps.

Cerambyx scopolii

Cerambyx scopolii

Cerambyx scopolii

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Coléoptère

Famille des Cerambycidae

ETYMOLOGIE : Cerambyx = nom grec d’un insecte à grandes cornes et scopollii = dédié à Scopoli, naturaliste italien

DESCRIPTION :

Taille : Le petit capricorne mesure de 17 à 28 mm.

Forme, allure : A la différence du grand capricorne, le pronotum et les élytres sont granuleux d’aspect. Les bords des élytres sont pratiquement parallèles, et leur extrémité est arrondie. Le caractère principal des cérambycidés est la longueur de leurs antennes. Chez le petit capricorne, elles mesurent environ deux fois la longueur du corps chez le mâle, et un peu moins que cette longueur chez la femelle.

Coloration : Le corps est noir

Comportement : Le petit capricorne est une espèce diurne. L’insecte apprécie particulièrement les endroits exposés en plein soleil.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

cerambyx scopoli06

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le petit capricorne est une espèce que l’on rencontre dans la France entière et dans toute l’Europe.

HABITAT : forêt de feuillus, forêts mixtes, vieux vergers

PÉRIODE D’OBSERVATION : Les adultes sont visibles dès avril et jusqu’au mois d’août.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes sont généralement observés en train de se nourrir de pollen ou de nectar sur des fleurs d’ombellifères, de sureau ou d’aubépine. Ils sucent aussi la sève des feuillus.

Reproduction : Les femelles pondent leurs œufs dans l’écorce de différentes espèces : chênes, ormes, hêtres, charmes, bouleaux, noisetiers mais aussi les vieux arbres fruitiers. Les larves xylophages se développent d’abord sous l’écorce, puis elles creusent une galerie de 8 à 10 cm, en angle droit avec un berceau nymphal qui est fermé par un opercule calcaire. La vie larvaire dure 2 ans avant la nymphose.

REMARQUES : Les dégâts provoqués par cette espèce sont négligeables.

 

le petit capricorne

le petit capricorne

RÉFÉRENCES :

Perrier, 1932, Faune de France tome VI, Coléoptères 2ème partie

Reichholf-Riehm, 1983

Bellmann, 2006

Bellmann, 2007

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les pages entomologiques d’André Lequet

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Cerambycidae

The beetle fauna of Germany

Un commentaire pour “Le petit capricorne

  1. Flore Courcoux dit :

    Nous avons cet animal dans nos bureaux, ça avance très lentement et en général, j’arrive à le mettre dehors où il s’envole, comment se fait-il qu’il y en a à l’intérieur? je réside dans l’Essonne, à Gif-sur-Yvette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.