Le téléphore moine

C’est un visiteur habituel des ombelles d’Apiacées. Il y recherche du nectar, mais aussi des petits insectes dont il se nourrit.

Cantharis rustica Fallen,1807

Cantharis rustica

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Cantharidae

ETYMOLOGIE :

Cantharis désignait un insecte nuisible aux grains, ce qui n’est pas vraiment un nom approprié.

rustica signifie « de la campagne ».

En anglais, les Cantharidae sont globalement désignés sous le nom « soldier beetle », le coléoptère soldat.

le téléphore moine

DESCRIPTION :

Taille : la taille est comprise entre 10 et 14,5 mm.

Forme, allure : c’est un coléoptère de forme allongée, avec un pronotum quadrangulaire. Les élytres sont souples, ils sont noirs et recouverts d’une fine pubescence. Le pronotum est roux avec une tache centrale noire plus ou moins en forme de cœur. Les fémurs sont bicolores, orange et noir. Les antennes sont noires, sauf les premiers articles qui sont roux.

Coloration : noir et roux

Comportement : cette espèce se rencontre fréquemment sur les Apiacées (Ombellifères). Elle vole très bien.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Canthraris rustica

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune dans toute l’Europe, et présente dans la France entière.

HABITAT : on le rencontre dans les prairies, les lisières de bois, les bordures de chemins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : d’avril à juillet.

téléphore moine sur une apiacée

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes se nourrissent de nectar, mais sont principalement carnivores et capturent des petits insectes sur les fleurs. Les larves sont carnivores également, elles se nourrissent surtout d’escargots et de limaces.

Reproduction : les femelles pondent leurs œufs dans le sol. Les larves de type oniscoïde ressemblent un peu à celles du ver luisant. Elles ont la particularité d’être actives en hiver, y compris sous la neige, d’où leur nom de « ver de neige ».

REMARQUES :

Cantharis rustica

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Mériguet & Zagatti, 2016. Coléoptères du Bassin Parisien – Guide d’identification de terrain. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1932. La Faune de France Illustrée, tome VI, Coléoptères 2ème partie. Delagrave. (sous le nom Telephorus rusticus).

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

The beetle fauna of Germany 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *