Le mylabre inconstant

Espèce méridionale, le mylabre inconstant est assez facile à identifier avec ses élytres jaune d’or aux bandes noires transversales.

Mylabris variabilis

Mylabris variabilis
Mylabris variabilis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Coléoptère

Famille des Meloidae

ETYMOLOGIE : Mylabris désignait en grec un insecte vivant dans les boulangeries et les moulins, variabilis = variable (allusion au polymorphisme de l’espèce).

En anglais, on le nomme « Orange blister beetle », le scarabée orange qui donne des cloques (cf. le méloé enfle-bœuf).

DESCRIPTION :

Taille : il ne dépasse guère 1,5 cm

Forme, allure : coléoptère d’allure massive, l’abdomen étant élargi vers l’arrière. La tête est noire, et apparaît nettement séparée du thorax par une sorte de cou. Le thorax est aussi noir et velu. Mais cette espèce est assez polymorphe (d’où son nom) la taille et la forme des taches varie selon les individus.

Coloration : Les élytres sont jaunes ou orangées avec l’extrémité noire et deux bandes noires transversales, la première étant souvent constituée de deux tâches.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 Mylabris variabilis

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : L’espèce M.variabilis est répandue dans le sud de la France, et dans tous le sud-est de l’Europe.

HABITAT : Elle affectionne les prairies et lisières bien ensoleillées et fleuries.

PÉRIODE D’OBSERVATION : On rencontre les adultes de juin à septembre.

le mylabre inconstant
le mylabre inconstant

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes se nourrissent de pollen, et volent très bien de fleur en fleur.

Reproduction : Après l’accouplement, la femelle pond dans le sol, généralement prés d’une oothèque de criquet. En effet les larves se développent au dépends d’œufs de criquets ou de blattes. Ce parasitisme des larves est un des caractères de la famille des méloidés

REMARQUES : Il existe plusieurs espèces proches : Mylabris flexuosa, qui présente trois bandes sur les élytres, Mylabris polymorpha avec plusieurs taches noires en plus des bandes.

Mylabris variabilis
Mylabris variabilis

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

McGavin, 2012

Perrier, 1932. La faune de France Illustrée, tome VI.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Mylabris variabilis

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

21 commentaires sur “Le mylabre inconstant”