Le bourdon des champs ou bourdon roux

Il y a une trentaine d’espèces de bourdons en Europe, parmi les 10 plus fréquents, le bourdon des champs est entièrement roux.

Bombus pascuorum

Le bourdon roux, le bourdon des bocages

Bombus pascuorum

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hyménoptère

Famille des Apoidae

ETYMOLOGIE : Bombus = bourdonnement et pascuorum = des paturages

En anglais, il se nomme « common carder bee ».

le bourdon des champs

le bourdon des champs

DESCRIPTION :

Taille : 9 à 18 mm

Forme, allure : L’appellation bourdon roux lui convient parfaitement à cause de sa coloration générale, c’est l’un des rares bourdons courants à n’avoir ni bande blanche ni bande noire : le thorax est très velu et roux ou jaunâtre, l’abdomen roux avec du noir. Toutefois, sa coloration présente des variantes, plus sombre dans le nord de sa répartition, plus fauve dans le sud.

Coloration : entièrement roux.

Comportement : il niche le plus souvent sur le sol au ras de la végétation, il lui arrive aussi de coloniser d’anciens nids d’oiseaux.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Très largement réparti en Europe, il est plus fréquent dans le sud.

HABITAT : zones boisées, très répandu

PÉRIODE D’OBSERVATION : C’est l’un des derniers bourdons actifs dans l’année et il n’est pas rare de le rencontrer jusqu’au mois de novembre.

Bombus pascuorum

Bombus pascuorum

BIOLOGIE :

Alimentation : Le bourdon roux joue un rôle très important de pollinisateur. Il cherche le pollen dans les fleurs, et sa langue est assez longue pour le trouver dans des fleurs profondes, à la différence du bourdon terrestre.

Reproduction : Il appartient aux hyménoptères apidés, de la même famille donc que les abeilles. Comme ces dernières, il constitue des colonies mais celles-ci sont annuelles. Le nid du bourdon des champs est construit à la surface du sol et recouvert d’une sorte de dôme constitué de mousses et de racines « tissées ». En début de saison éclosent les ouvrières qui sont stériles. Les mâles et femelles reproducteurs apparaissent en juillet-août. A cette période la colonie prospère et peut être constituée de 100 à 150 individus. Identique par leur aspect général, les trois types de bourdons différent par leur taille : les ouvrières mesurent entre 9 et 15 mm, les reines sont plus grandes, 15 à 18 mm, les mâles intermédiaires, 12 à 14 mm. Les femelles reproductrices, ou reines, meurent en automne ce qui marquent la fin de la colonie. Les femelles fécondées qui passent l’hiver fondent au printemps une nouvelle colonie.

tête de Bombus pascuorum

tête de Bombus pascuorum

REMARQUES : facile à confondre avec Bombus humilis et Bombus muscorum, mais c’est de très loin la plus répandue des 3 espèces.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 1999. Guide des Abeilles, Bourdons, Guêpes et Fourmis d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Edwards & Jenner, 2012. Field Guide to the Bumblebees of Great Britain and Ireland. Ocelli. (première édition en 2005).

Perrier, 1940. La Faune de France Illustrée, tome VII, Hyménoptères (par Berland). Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Atlas Hymenoptera (Université de Mons) 

BWARS (Bees, Wasps and Ants Recording Society)

Bombus pascuorum

14 commentaires pour “Le bourdon des champs ou bourdon roux

  1. laforge dit :

    j’ai remarqué l’aller et venue d’un bourdon apparemment solitaire qui
    s’introduit dans un abri à hérisson tapissé de foin. Je ne vois pas
    de colonie. Y a t-il des bourdons solitaires ? ce n’est pas une abeille
    solitaire, j’ai ai dans un tas de bois, il n’y a pas de confusion possible. Merci de vos réponses.

    • michel dit :

      Non, il n’y a pas de bourdons solitaires. Certaines espèces assez proches d’aspects sont des parasites de nids de bourdons ou d’autres hyménoptères, ce sont des espèces solitaires mais elles cherchent des colonies pour y pondre. Votre observation relève peut-être de la recherche d’un site de ponte pour une fondatrice. L’année dernière et cette année, des bourdons ont ainsi colonisé des nichoirs de mon jardins destinés aux mésanges.

  2. Dimitri dit :

    Des bourdons roux qui lorsqu’ils butinent se laissent approcher facilement, voire caresser. Est-ce normal J’ai remarqué qu’ils préfèrent les fleurs bleues ou violettes.

    Merci

    • Michel dit :

      En effet, lorsqu’elles butinent, les ouvrières de bourdon sont très occupées par leur tâche et on peut les toucher sans difficulté et quasiment sans risque car ce ne sont pas des insectes agressifs. On en voit aussi souvent qui se reposent, immobiles, c’est le moment idéal pour les photographier. les fleurs bleues et violettes les attirent particulièrement c’est vrai.

  3. isa dit :

    Bonjour , je viens de m’apercevoir d’une petite colonie de bourdons roux à rayures noires sur le bas du dos au ras de mon jardin. Plus exactement dans l’herbe sèche est assez haute. J’aimerai savoir si c’est dangereux. J’aimerai passer la tondeuse à mains , mais j’ai peur de les déranger. Et puis il y a des enfants pas très loin. Je ne les trouve pas agressive.

    • Michel dit :

      Il y a au moins deux espèces qui correspondent à ce signalement, Bombus pascuorum, le bourdon des champs, et Bombus muscorum. Ce sont effectivement de petites colonies comparées aux nids de guêpes, d’abeilles ou de frelons, et ils sont, c’est vrai, beaucoup moins agressifs lorsque l’on s’approche du nid. Néanmoins, il est préférable de laisser un espace « protégé » de 1 à 2 m autour du nid, car ce qui pourrait apparaitre comme une attaque caractérisée, comme la tondeuse à gazon, risque de provoquer une réponse agressive de quelques ouvrières.

  4. Léa dit :

    Bonjour, des bourdons viennent de s’installer dans un petit hôtel à insectes (30x10cm) qui est par terre sur mon balcon. Ils ont commencé à boucher certains orifices, on dirait comme avec de la terre. Il me semble bien qu’il s’agit de bourdons roux d’après la description. Ils ont les pattes noires et le corps roux.
    Que dois-je faire? Comme il s’agit d’un balcon l’espace est plus restreint que dans un jardin, je voudrais être sûre que ça ne risque rien et que ça ne s’étende pas démesurément.
    Est-il possible de laisser l’hôtel à insectes tel quel sur un balcon? ou bien est-il préférable de le déplacer de nuit avec précaution dans le parc de ma résidence?
    Merci d’avance

    • Michel dit :

      Votre petit hôtel à insectes a bien rempli son rôle. Il accueille celles
      pour lesquelles il est destiné, des osmies. Ce sont des abeilles solitaires
      qui font leur nid dans des trous où elles aménagent des loges remplies de
      pollen où elles déposent un œuf. Le nombre de loges dépend de la profondeur
      du trou, et le nid est refermé par un bouchon de boue séchée, matière qui
      sert aussi à séparer les loges. L’osmie rousse (*Osmia rufa*) ressemble en
      plus petit à un bourdon des champs, mais elle ne collecte pas le pollen
      avec une corbeille au niveau des pattes postérieures (comme les abeilles),
      mais avec une sorte de « brosse » sous le ventre. Les bourdons des champs
      nichent au niveau du sol où une reine fonde une colonie.
      L’exemplaire de notre galerie est âgé et un peu déplumé.
      http://quelestcetanimal-lagalerie.com/portfolio/osmia-rufa/

  5. Didier dit :

    Bonjour
    J’ai une petite colonie de bourdons roux qui s’est logée contre une marche de ma terrasse. J’ai des jeunes enfants qui vont arriver. Que dois-je faire ? Un apiculteur peut il m’aider à déménager la ruche ? Y a t’il un risque de piqûre à cause des cris enfantins ?
    Merci de votre réponse.

    • Michel dit :

      Il y a peu de chance qu’un apiculteur se déplace pour une colonie de bourdons. Celle-ci va croitre durant l’été et les bourdons se montrent agressifs quand on s’approche près du nid.
      Michel

  6. Dago dit :

    Bien sûr que le bourdon pique. Mais il n’est pas agressif et c’est un important pollenisateur.

  7. Sidra dit :

    wow it is soo beautiful and amazing.

  8. karine dit :

    J’ai un nid de bourdon juste à côté de ma porte d’entrée. J’ai repéré le nid il y a déjà quelques semaines à cause des A/R qu’ils font. Ce nid se trouve dans un par terre de fleurs sous une plante qui est morte. Du coup je ne peux plus ni enlever les mauvaises herbes ni planter des bulbes.
    Ma question est la suivante: que dois-je faire de ce nid? Je suis bien embêtée car je sais que les bourdons ont un rôle dans la pollénisation mais si ça continue e vais avoir des soucis pour rentrer chez moi 🙂

  9. Bylou dit :

    Bonjour

    J’ai remarqué depuis plusieurs jours des aller retour d’un bourdon seul qui niche dans un trou de diamètre 10mm.
    Il y a peu il avait fermé le trou avec de la terre puis il a enlever la terre pour sortir le lendemain.
    Et aujourd’hui il y a comme une boule de pollen, comme un miel pops.
    Je suis curieux et je voulais savoir ce qu’il peu bien faire seul ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.