Le petit taon aveuglant

C’est un taon de taille modeste, de couleur noire avec des yeux dont la couleur vert et rouge varie avec l’orientation. Bien qu’il soit hématophage, une étude scientifique a démontré que c’était principalement de pollen qu’il se nourrissait.

Chrysops caecutens

Chrysops caecutiens est réputé hématophage,il se nourrit surtout de pollen

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Diptère, Brachycère

Famille des Tabanidae

ETYMOLOGIE :

Chrysops signifie « aux yeux dorés » et caecutiens signifie « qui rend aveugle ».

Les anglais le nomment « splayed deerfly », la mouche du cerf évasée, en référence à la tache des tergites chez les femelles.

Chrysops caecutiens est remarquable par ses yeux vert et rouge.

DESCRIPTION :

Taille : c’est un taon de taille modeste, variant entre 8 et 11 mm.

Forme, allure : c’est un taon de couleur noire, avec les ailes marquées de bandes noires. Les yeux sont grands et leur couleur varie du vert au rouge selon l’orientation. Les antennes sont noires et assez longues pour un Tabanidae. Chez les femelles, les tergites 1 et 2 présentent une marque noire évasée qui est plus ou moins développée selon les individus. Les mâles sont presque totalement noirs avec des taches jaunâtres sur le coté du tergite 2. Les tibias médians sont entièrement noirs ce qui différencie cette espèce d’une espèce très proche (voir « remarques »). Les femelles ont les yeux séparés, chez les mâles ils sont contigus.

Coloration : noire.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Chrysops caecutiens

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans une grande partie de l’Europe. Espèce commune.

HABITAT : on trouve cette espèce dans des zones à la fois humides et boisées.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à septembre.

le petit taon aveuglant

BIOLOGIE :

Alimentation : comme chez tous les taons, l’adulte est hématophage et se nourrit du sang de gros mammifères, bovins, chevaux et cervidés. Elle s’attaque aussi à l’homme occasionnellement, généralement au niveau de la tête et de la nuque. Mais une étude a montré que cette espèce se nourrissait surtout en butinant les fleurs, l’analyse du contenu de leur tube digestif a identifié du sang dans moins de 4% des individus et du fructose (sucre des fleurs) dans 80% d’entre eux.

Reproduction : les œufs sont pondus sur les roseaux, au-dessus de l’eau. Les larves se nourrissent de matière organique dans la vase des berges.

Chrysops caecutiens

REMARQUES :

Il existe une espèce très proche : Chrysops relictus, qui n’a pas comme Chrysops caecutiens les tibias médians entièrement noirs.

C’est une espèce qui est attirée d’une part par les pièges lumineux et d’autre part par un piège olfactif utilisant un mélange acétone/urine de vache utilisé pour les études sur les Tabanidae.

Chrysops caecutiens est une espèce de milieu humide

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

RÉFÉRENCES SUR LES DIPTÈRES :

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES DIPTÈRES :

Diptera.info (UK – en anglais)

Dipterists forum (UK – en anglais)

Fly names (Belgique – en anglais)

ARTICLE SUR CETTE ESPÈCE :

Chrysops caecutiens – Splayed deerfly.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.