L’éristale interrompue

Les éristales sont des mouches d’assez grande taille spécialistes du vol stationnaire, les mâles de cette espèce mettent à profit ces compétences lors de leur parade nuptiale.

Eristalis interrupta (ex- Eristalis nemorum)

SONY DSC

Eristalis interrupta

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Diptère Brachycère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE : Eristalis viendrait soit du latin Erythallis qui désigne une pierre précieuse soit du nom grec d’une plante médicinale, et interrupta = interrompue. (nemorum = des bois)

En anglais, les éristales sont appelées « hover-fly » ou « mouche au vol stationnaire », cette espèce fait partie des « striped-faced hoverflies » ou « syrphes à la face rayée ».

mâle d'Eristalis interrrupta survolant la femelle

mâle d’Eristalis interrrupta survolant la femelle

DESCRIPTION :

Taille : entre 8 et 10,5 mm

Forme, allure : cette éristale ressemble à Eristalis tenax, mais sa bande faciale est très étroite. Elle peut varier en taille et en coloration. Généralement, l’abdomen est noir avec deux taches orangées en « sablier » sur le 2ème tergite. Ces taches colorées sont parfois très sombres et peu visibles. Le ptérostigma, tache sombre sur l’aile est de petite taille mais aux angles nets et de forme presque carrée. Les fémurs des troisièmes paires de pattes sont noirs sauf à leur extrémité, les métatarses sont également noirs et plus étroits que les tibias.

Coloration : noir et roux.

Comportement : c’est peut-être par son comportement que l’on pourra le plus facilement identifier cette éristale. La parade nuptiale du mâle est tout à fait caractéristique. Il vole sur place à 2 cm au-dessus de la femelle qui butine. Lorsqu’elle change de fleur, il la suit dans ses déplacements, toujours en volant sur place au-dessus d’elle.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans la France entière et dans les pays voisins.

HABITAT : prairies fleuries, bocage.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars-avril à septembre-octobre.

SONY DSC

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent les fleurs. Les larves sont dites « à queue de rat » à cause de leur extrémité très effilée. Elles se nourrissent de matière organique en décomposition dans l’eau.

Reproduction : la parade nuptiale des mâles est très particulière. (voir ci-dessus « comportement »).

REMARQUES : plusieurs espèces d’éristales sont assez proches pour être confondues avec Eristalis interrupta : Eristalis arbustorum, Eristalis abusivus, et même Eristalis pertinax.

Eristalis interrupta

Eristalis interrupta

RÉFÉRENCES :

Ball & Morris, 2013. Britain’s hoverflies. Princeton University Press.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave. (sous le nom Eristalis nemorum).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes  

Nature Spot Leicestershire and Rutland 

Eakringbirds

Syrphidae Europenses  (sous le nom Eristalis nemorum)

Syrphidae Polski  (sous le nom Eristalis nemorum)

Diptera Info 

Hoverflies recording scheme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *