Le bourdon parasite du bourdon des près

Les bourdons parasites sont généralement mimétiques de l’espèce-hôte. Ce n’est pas vraiment le cas pour ce bourdon parasite du bourdon des près dont l’hôte a l’extrémité de l’abdomen jaune, il parasite aussi Bombus jonellus et Bombus hypnorum auxquels il ne ressemble pas davantage.

Bombus sylvestris (ex Psithyrus sylvestris).

DSC01332

Bombus sylvestris

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Hyménoptère Apocrite

Famille des Apidae

ETYMOLOGIE :

« Bombus » en latin désigne le bourdonnement des abeilles, et « sylvestris » signifie forestier.

Les anglais le nomment « four-coloured cuckoo-bee », c’est à dire l’abeille-coucou à 4 couleurs, ou « forest cuckoo-bee », l’abeille-coucou forestière.

SONY DSC

le bourdon parasite du bourdon des prés

DESCRIPTION :

Taille : c’est un bourdon de taille modeste, entre 15 et 18 mm.

Forme, allure : reconnaissable au premier coup d’œil comme un bourdon. Le corps est velu. Mais c’est un bourdon parasite (ex- Psithyrus) que l’on reconnaît aux critères suivants (d’après Aramel qui cite A.Pouvreau). :

  • L’abdomen est moins velu que chez les Bombus « vrais » et la segmentation des tergites apparaît
  • Les ailes sont plus sombres
  • Les pattes postérieures n’ont pas de corbeille à pollen
  • La tête du mâle ne présente pas de poils clairs
  • Les pattes postérieures du mâles ont les tibias convexes et velus sur la face externe

Il porte une large bande jaune à l’avant du thorax et souvent une autre plus fine, à l’avant de l’abdomen. L’abdomen est blanchâtre à partir du 3ème segment, et foncé à l’extrémité. Chez le mâle, il y une touffe de poils roux à l’extrême pointe de l’abdomen. Les poils de la face sont noirs chez le mâle. La tête est aussi longue que large. Les ailes sont foncées.

Coloration : noir et jaune

Comportement : cette espèce parasite les nids de Bombus pratorum (le bourdon des prés), et sans doute aussi ceux de Bombus jonellus, Bombus hypnorum et de Bombus monticola.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Bombus sylvestris

Bombus sylvestris

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il s’agit d’une espèce très répandue (le plus courant des bourdons parasites), mais dont les effectifs ne sont jamais nombreux. Elle est présente dans toute l’Europe, sauf la moitié sud de l’Espagne, et au nord du cercle arctique.

HABITAT : cette espèce fréquente des habitats variés, prairies, lisières de bois, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les femelles (reines) hivernent et se réveillent au printemps, vers le mois d’avril, mais c’est de juillet à septembre que l’on rencontre ce bourdon.

SONY DSC

le bourdon parasite du bourdon des près

BIOLOGIE :

Alimentation : les bourdons butinent les fleurs de nombreuses espèces.

Reproduction : les femelles reproductrices (reines) se réveillent au printemps où elles sont fécondées. Elles cherchent ensuite un nid de bourdon des près (Bombus pratorum) ou d’une autre espèce printanière dont elles éliminent la reine et pondent. Les larves seront nourries et soignées par les ouvrières du bourdon des prés.

REMARQUES :

Comme tous les bourdons parasites, cette espèce butine « pour son propre compte » et ne transporte pas de pollen dans des corbeilles situées sur les pattes postérieures.

SONY DSC

Bombus sylvestris

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 1999. Guide des Abeilles, Bourdons, Guêpes et Fourmis d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Edwards & Jenner, 2012. Field Guide to the Bumblebees of Great Britain and Ireland. Ocelli. (première édition en 2005).

Prys-Jones & Corbet, 2014. Bumblebees. Pelagic Publishing 3rd édition.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Atlas Hymenoptera (Université de Mons)

BWARS (Bees, Wasps and Ants Recording Society)

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *