Le gerris

On les appelle les patineurs de surface. Ils tiennent à la surface de l’eau grâce aux poils hydrofuges de leurs tarses qui créent ces petites dépressions sous leurs pattes.

Aquarius paludum

il est parfois improprement appelé « araignée d’eau »

Aquarius paludum

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Gerridae

ETYMOLOGIE : Aquarius (vivant sur l’eau) et paludum = des marais

DESCRIPTION :

Taille : les gerris atteignent 15 – 17 mm.

Forme, allure : ils ont le corps allongé et de longues pattes. Fait remarquable, ils marchent sur l’eau ! Ils appartiennent aux punaises aquatiques, qui vivent soit sur la surface de l’eau, soit sous cette surface, soit carrément en pleine eau. Le gerris est en fait un « patineur de surface ». Il prend appui sur deux paires de pattes (P2 et P3) qui sont très longues, et dont les tarses, qui reposent sur l’eau sont munis de poils hydrofuges. On peut d’ailleurs voir leur effet « répulsif » sur l’eau par la légère dépression qu’ils génèrent à la surface. L’insecte est léger, et grâce à ses 4 points d’appui hydrofuges, il tient à la surface.

un gerris

 

Coloration

Comportement : Ils se déplacent rapidement en glissant.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : Les gerris sont communs, et nombreux là où ils sont présents. Ils aiment les eaux calmes, à la surface lisse où ils peuvent patiner : mares, étangs, canaux, calmes des rivières.

PÉRIODE D’OBSERVATION : il y a 2 générations pas an, l’une visible d’avril à juin, l’autre de juillet à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : Les pattes antérieures (P1), beaucoup plus courtes que les P2 et P3 étalées en croix, sont souvent repliées sous le corps, parfois elles reposent aussi sur l’eau. Mais ces P1 ont avant tout un rôle essentiel dans la capture des proies. Les gerris sont des punaises carnivores, qui se jettent sur les petits insectes qui tombent à la surface de l’eau. Averties par les vibrations, les gerris les capturent et y plantent leur rostre.

Reproduction : L’accouplement a lieu au printemps et en été. Les adultes hivernent à terre.

REMARQUES : Plusieurs espèces proches co-existent en France, elles appartiennent aux genres Gerris et Aquarius.

On observe des individus aux longues ailes, qui sont capables de voler et d’aller coloniser d’autres pièces d’eau même temporaires, ils sont qualifiés de « macroptères », et d’autres aux ailes courtes incapables de voler, et qualifiés de « brachyptères ». Ces deux morphotypes sont présents sur la photo du haut.

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2005

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV (sous le nom Gerris paludum).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Les pages entomologiques d’André Lequet

6 commentaires pour “Le gerris

  1. lila dit :

    merci pour c’est info elle mon bien aider

  2. lila dit :

    merci pour c’est info elle mon bien aider et encore merci

  3. Lea dit :

    sur aucun site y’a ses organes respiratoires WTF ????

  4. Michel dit :

    Les gerris, même s’ils « patinent » à la surface de l’eau sont des insectes aériens. Ils respirent comme les autres grâce à un système de trachées. Ce sont des tubes qui s’ouvrent sur l’extérieur sur le coté du corps par des orifices que l’on appelle les stigmates, et qui envahissent tout le corps en se ramifiant. Ces trachées amènent l’oxygène de l’air jusqu’à tous les organes.

  5. Jacques dit :

    Oui WTF car comme l’a dit Michel, ce ne sont ni vraiment des « amphibies » ni des insectes « aquatiques » puisque les araignées d’eau ne s’aventurent jamais sous l’eau (d’ailleurs on les voit souvent sur les éléments flottants à la surface, peut-être pour moins prendre de risques?) Tu trouveras aussi d’autres informations sur cette page http://www.myrmecofourmis.fr/Araignees-d-eau-gerris

    Bon courage pour ton travail car j’imagine que c’est pour un exposé.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.