La blatte sylvestre

Cafard, cancrelat, les blattes n’ont pas toujours bonne réputation. En forêt, les choses sont différentes, elles sont parmi les acteurs de la transformation des feuilles mortes en humus.

Ectobius sylvestris

blatte sylvestre

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Blattoptère

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : Elle mesure environ 1 cm de long.

Forme, allure : Insectes aplatis, avec deux paires d’ailes, les antérieures sont des élytres coriacés, mais néanmoins nervurés comme les ailes membraneuses. Les mâles ont les élytres qui recouvrent tout le corps, et ils volent bien. Les femelles ont des élytres plus courts, qui ne recouvrent que partiellement l’abdomen.

Coloration : brun chaud à l’aspect brillant.

Comportement : Ils se déplacent avec rapidité. Ce sont des insectes plutôt nocturnes. La blatte sylvestre ne craint pas la lumière, on la voit très souvent sur la face supérieure des feuilles, mais elle vit surtout au niveau du sol, dans la litière, c’est à dire dans la couche de feuilles tombées des arbres et qui sont en cours de décomposition pour former l’humus

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Ectobius sylvestris

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : dans les bois, souvent en lisières, sur la litière en forêt, sur les fougères.

PÉRIODE D’OBSERVATION : On peut trouver la blatte sylvestre de mai à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation :  Les blattes se nourrissent de débris végétaux, et participent ainsi à la décomposition de ces feuilles.

Reproduction : Comme les mantes religieuses, les blattes pondent leurs œufs dans une oothèque, sorte de capsule cornée que la femelle transporte à l’extrémité de son abdomen. les jeunes à l’éclosion ressemblent aux adultes mais sans ailes.

REMARQUES : Les blattes sont des insectes indésirables lorsqu’elles envahissent les maisons, ce qui est le cas d’une demi-douzaine d’espèces. C’est davantage pour des motifs sanitaires qu’on leur fait la chasse, car elles sont inoffensives et ne causent que peu de dégâts.

mâle de blatte sylvestre

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

2 commentaires pour “La blatte sylvestre

  1. Chaize dit :

    vous a-t-on rapporter un plus grand nombre de blattes sylvestres ces temps-ci?

    • Francois dit :

      Bonjour,

      en effet, c’est la période où des blattes du genre Ectobius sont signalées un peu partout dans (ou proche) des maisons. Mais c’est pareil tous les ans et donc temporaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.