La punaise des chatons

C’est une punaise que l’on voit en automne, sur les branches basses des noisetiers, des aulnes et des bouleaux.

Pantilius tunicatus

Pantilius tunicatus

Pantilius tunicatus

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Hémiptère, Hétéroptère

Famille des Miridae

ETYMOLOGIE :

Pantilius est un nom d’homme, et tunicatus signifie « qui porte une tunique ».

la punaise des chatons

la punaise des chatons

DESCRIPTION :

Taille : cette punaise mesure entre 8 et 10 mm

Forme, allure : c’est une punaise de forme ovale allongée. Comme tous les Miridae, les hémélytres sont caractéristiques avec la présence d’un cunéus, ils sont couverts de poils noirs et courts. Les antennes ont 4 articles et sont un peu plus courtes que le corps, les deux derniers articles sont plus courts que les autres. La coloration varie dans le temps, les adultes émergents sont verts, puis se colorent progressivement en brun rouge. L’imago a le pronotum brun-rouge et les pattes vertes. Les mâles sont plus rougeâtres que les femelles. Entre les yeux, un sillon longitudinal assez profond peut apparaître comme une bande noire.

Coloration : vert à brun-rouge, pattes vertes.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : on peut trouver la punaise des chatons dans les branches basses de plusieurs arbres : noisetier, aulne, ou bouleau.

PÉRIODE D’OBSERVATION : c’est une espèce tardive, les imagos se rencontrent entre août et octobre.

Pantilius tunicatus

Pantilius tunicatus

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une espèce phytophage, qui pique avec son rostre les rameaux de noisetier, mais aussi de bouleau et d’aulne. Elle ne cause aucun dégât à ces végétaux.

Reproduction : les femelles pondent en octobre. Les œufs éclosent en été (août) de l’année suivante. Les adultes peuvent hiverner aussi.

REMARQUES : c’est une espèce que l’on a des chances de capturer en battant les branches basses au-dessus d’un parapluie japonais, ou avec un filet fauchoir.

Pantilius tunicatus

Pantilius tunicatus

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

British Bugs

Hétéroptères de Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.