La punaise des céréales

On appelle « punaises des céréales » plusieurs espèces du genre Eurygaster. Mais Eurygaster maura est la plus largement répartie. Elle ne cause que localement (en Russie par exemple) des dégâts notables sur les cultures céréalières.

Eurygaster maura Linnaeus,1758

un exemplaire rougeâtre de Eurygaster maura

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Hémiptère, Hétéroptère

Famille des Scutelleridae.

ETYMOLOGIE :

Eurygaster vient du grec est signifie « au large ventre », en référence au corps aplati et élargi.

Et maura signifie « noir »

Son nom vernaculaire en anglais est « scarce tortoise shieldbug ». Le terme « shieldbug », ou « punaise à bouclier » désigne les Pentatomoidea, et précédé de « tortoise » ou tortue, concerne les Scutelleridae. Dans cette famille, le scutellum est très développé et recouvre tout le corps comme une carapace de tortue. « scarce » signifie « rare ».

Eurygaster maura

DESCRIPTION :

Taille : cette punaise mesure entre 8 et 11 mm.

Forme, allure : Comme chez tous les Scutelleridae, le scutellum est très développé et il recouvre tout le corps, chez cette espèce, il ne présente pas de carène. La couleur de fond est variable dans différents tons de brun, les marques et les taches sont aussi de forme et de couleur variables. La base du scutellum présente deux taches claires en forme de virgule. Les bords antéro-latéraux du pronotum sont droits ou légèrement concaves. Le connexivum est rayé brun clair et foncé. Le deuxième article antennaire est presque deux fois plus long que le troisième. A l’avant de la tête, les joues ne dépassent pas le clypéus qui n’apparaît donc pas en retrait mais en continuité avec les joues.

Coloration : nuances de brun très variables selon les individus, du gris-brun clair au brun-noir. Cette variabilité est à l’origine de la description d’une dizaine de formes, mais comme ces différentes formes se rencontrent au sein même d’une population, elles ne peuvent être prises en considération pour définir des espèces distinctes.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Eurygaster maura

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : son aire de répartition est très étendue et recouvre presque toute l’Europe, jusqu’à l’Iran vers l’est. On la rencontre aussi en Afrique du nord. L’espèce est présente dans le sud de la Grande Bretagne, et dans le nord de son aire de répartition, elle atteint la Suède et la Finlande. Toutes les régions de France et des pays voisins sont concernées.

la punaise des céréales

HABITAT : on trouve cette espèce dans les prairies sèches où poussent des graminées (Poacées) dont elle est dépendante. Mais cela concerne aussi les bords de chemins, de routes, les lisières de forêts, les garrigues, les landes, tous les terrains bien exposés où se développent des graminées.

Eurygaster maura

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes apparaissent en août et on peut en trouver jusqu’à la fin mai de l’année suivante. Entre fin mai et août se situe la phase de développement larvaire.

BIOLOGIE :

Alimentation : le développement des larves se déroule sur des graminées (Poacées) sans véritable préférence : orge, blé, avoine, seigle, millet. On peut trouver les adultes sur d’autres familles de végétaux.

Reproduction : les femelles déposent leurs œufs par petits paquets sur le dessus des feuilles. La larve passe par 5 stades au cours de son développement. C’est l’imago qui hiverne.

stade larvaire de Eurygaster maura

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

RÉFÉRENCES SUR LES HÉMIPTÈRES :

Evans & Edmondson, 2005. A photographic guide to the Shieldbugs and Squashbugs of the British Isles. WGUK.

Lupoli R. & F.Dusoulier, 2015. Les punaises Pentatomoidea de France. Editions Ancyrosoma.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES HÉMIPTÈRES :

British Bugs (UK – en anglais)

Wanzen Europas (Allemagne – en allemand et en anglais)

Die Familien der Wanzen (Allemagne – en allemand)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.