Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

La punaise du tilleul

Cette petite punaise, d’origine méditerranéenne, a largement étendu son aire de répartition vers le nord depuis 1980. Comme le gendarme ou pyrrhocore, elle est associée au tilleul et aux malvacées (mauve, lavatère, hibiscus).

Oxycarenus lavaterae Fabricius,1787.

Un petit groupe de punaises du tilleul sur un lavatère. Vic la Gardiole (34) 30/05/2021.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Hémiptère, Hétéroptère,

Famille des Oxycarenidae

(anciennement famille des Lygaeidae, sous-famille des Oxycareninae).

ETYMOLOGIE :

Le nom de genre Oxycarenus veut dire « avec une carène aiguë », qui se trouve au niveau du mesosternum. Le nom d’espèce lavaterae renvoie à une des plantes-hôtes, le lavatère. Le nom vernaculaire a préféré le tilleul sur lequel on peut observer de très importantes concentrations de ces punaises en l’automne.

Au printemps la quasi totalité des punaises du tilleul s’accouplent. Vic la Gardiole (34) 02/05/2022.

DESCRIPTION :

      Taille : c’est une punaise de petite taille, entre 3,5 et 6 mm.

      Forme, allure : la punaise du tilleul a le corps aplati mais bombé ventralement. La tête, le thorax et le scutelllum sont noirs, comme les pattes et les antennes. La partie sclérifiée de l’aile (corie) est rouge, de même que l’abdomen. La partie membraneuse présente 4 nervures. Les antennes ont 4 articles. Les fémurs antérieurs ont une dent pointue. Le corps est fortement ponctué. Les yeux sont gros. Les mâles et les femelles sont semblables.

Ces punaises du tilleul s’attaquent à un bourgeon floral de lavatère. Vic la Gardiole (34) 02/05/2022.

     Coloration : noir et rouge.

     Comportement : la punaise du tilleul a un comportement grégaire très prononcé à l’automne, des centaines voire des milliers d’individus se rassemblent en masse sur les troncs de tilleuls. On a pu dénombrer entre 10 et 35 individus par cm² sur plusieurs couches.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Oxycarenus lavaterae. Vic la Gardiole (34) 14/05/2021.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce d’origine méditerranéenne qui est en expansion vers le nord depuis 1980. Elle est observée à Paris en 1999. Elle est présente aujourd’hui en Belgique et en Suisse. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette expansion, le réchauffement climatique, cette espèce supportant mal les gelées, la très grande fécondité des femelles, chacune pond environ 280 œufs par an, et l’utilisation croissante des plantes hôtes dans les villes et les jardins d’ornement.

Deux couples de punaises du tilleul. Vic la Gardiole (34) 14/05/2021.

HABITAT : la présence de cette espèce est inféodée aux plantes-hôtes que sont le tilleuls et les malvacées.

PÉRIODE D’OBSERVATION : elle est présente toute l’année.

BIOLOGIE :

      Alimentation : les punaises se nourrissent en ponctionnant les liquides circulants (la sève pour les végétaux) à l’aide de leur rostre. La punaise du tilleul se nourrit surtout sur les malvacées : mauve, hibiscus, lavatère.

Accouplement de punaises du tilleul. Vic la Gardiole (34) 14/05/2021.

     Reproduction : la punaise du tilleul hiverne d’octobre à mars dans l’écorce de ligneux, le tilleul essentiellement mais aussi les peupliers. Au printemps elle se déplace vers des malvacées, elle vole en effet très bien. Elle peut aussi apparemment réaliser tout son cycle sur le tilleul. La reproduction débute en avril avec l’apparition des larves en mai. Les larves passent par 5 stades pour se développer. Une seconde génération dans l’année est probable.

Couple de punaises du tilleul. Vic la Gardiole (34) 14/05/2021.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

RÉFÉRENCES SUR LES HÉMIPTÈRES :

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

P.Reynaud, 2000. La punaise Oxycarenus lavaterae. Phytoma n°528.

LIENS GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Inventaire National du Patrimoine Naturel (INPN)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

LIENS SUR LES HÉMIPTÈRES :

Heteroptera of Slovania (Slovénie – en anglais)

Die Familien der Wanzen (Allemagne – en allemand)

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.