Le poecile cuivré

Ce carabidé se reconnaît à sa belle coloration cuivrée, il vit près du sol mais s’aventure aussi dans la végétation.

Poecilus cupreus Linnaeus,1758

(ex- Feronia cuprea).

La féronie cuivreuse.

Poecilus cupreus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Carabidae, sous-famille des Pterostichinae.

ETYMOLOGIE :

Poecilus veut dire « changeant », en référence aux reflets métalliques de couleur variable et cupreus signifie « cuivré

le poecile cuivré

DESCRIPTION :

Taille : il mesure entre 9 et 13 mm

Forme, allure : le poecile cuivré a une allure classique de Carabidae, fortes mandibules, antennes filiformes, élytres striés. Il n’est pas noir, mais arbore une teinte bronze, avec des reflets métalliques tirant sur le vert ou le doré. La tête est finement ponctuée, particulièrement en arrière des yeux. Les antennes sont noires, avec les deux premiers articles roux, les trois premiers articles sont glabres et carénés, à partir du 4ème ils sont pubescents. Le pronotum est plus large que long, et plus étroit que les élytres. Il présente deux dépressions vers l’arrière, zone qui est nettement ponctuée. Les élytres sont larges, peu convexes, avec des stries bien marquées et 2 point enfoncés au niveau de la 3ème interstrie. Les pattes sont noires, quelquefois avec les fémurs rougeâtres. Les tibias postérieurs ont plus de 8 soies coté interne.

Coloration : couleur bronze avec de reflets métalliques changeants.

Comportement : il est capable de voler.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Poecilus cupreus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il est présent dans la France entière, et dans toute l’Europe à l’exception de la Scandinavie.

HABITAT : cette espèce apprécie les terrains découverts et elle est rare en forêt. Les zones couvertes d’herbe basse lui conviennent, les endroits secs plus que les zones humides.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à septembre (en fait il est présent toute l’année).

Poecilus cupreus

BIOLOGIE :

Alimentation : cette espèce se nourrit de limaces, d’insectes (charançons, fourmis, pucerons), d’araignées, mais aussi parfois de graines.

Reproduction

le poecile cuivré

REMARQUES : c’est l’adulte qui hiverne.

Il existe une espèce très proche, Poecilus versicolor, que l’on distingue à sa tête non ponctuée.

Poecilus cupreus

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Du Chatenet, 1986. Guide des Coléoptères d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave. (sous le nom Feronia cuprea).

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes   

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

The beetle fauna of Germany 

Watford Coleoptera Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *