La cicindèle hybride

Elle court à toute vitesse, elle vole avec aisance, c’est un terrible carnassier aux mandibules impressionnantes. Début avril, les adultes émergent et peuvent être localement très nombreux.

Cicindela hybrida

Cicindela hybrida

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Carabidae

ETYMOLOGIE : Cicindela = qui brille, hybrida = hybride

DSC00680

la cicindèle hybride

DESCRIPTION :

Taille : La cicindèle hybride mesure environ 11 à 19 mm.

Forme, allure : Chez Cicindela hybrida, les élytres sont bruns avec des reflets métalliques bronzés, et les tâches sont de couleur blanc ivoire. Autres caractères liés à leurs mœurs carnassières, les cicindèles possèdent de gros yeux et des mandibules de taille impressionnante.

Coloration : brun bronzé avec des taches blanc olive.

Comportement : Toutes les cicindèles sont des insectes rapides, jamais longtemps immobiles, qui sont capables de courir rapidement grâce à de longues pattes, et de voler avec aisance pour se poser généralement à peu de distance. Elles sont des prédatrices efficaces et poursuivent leurs proies à la course et en volant. Comme toutes les cicindèles, la cicindèle hybride aime le soleil et les endroits bien exposés. En absence de soleil, elle s’enfonce dans le sable.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Cicindela hybrida

Cicindela hybrida

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : dans la France entière et dans toute l’Europe.

HABITAT : elle se rencontre dans les endroits sablonneux, sur la terre nue des chemins. Une espèce proche, Cicindela maritima vit dans les dunes littorales des côtes de la Manche et de l’Atlantique.

PÉRIODE D’OBSERVATION : l’imago se rencontre d’avril à octobre.

DSC00679

mandibules de la cicindèle hybride

BIOLOGIE :

Alimentation : Les insectes constituent l’essentiel de leur régime alimentaire. Les larves de cicindèles sont également carnassières, elles vivent dans un terrier vertical où elles se tiennent en surface et attaquent les insectes qui passent à proximité en les entraînant dans leur trou, elles capturent aussi des vers de terre.

Reproduction : les larves des cicindèles occupent des terriers verticaux. Elles sont cramponnées à la surface grâce à des crochets qui se trouvent au dos du 5ème segment abdominal. L’orifice du terrier est alors bouché par la tête et le pronotum.

REMARQUES : Les cicindèles sont proches des carabes, il y en a une dizaine d’espèces en France qui ont comme signe particulier de posséder 3 tâches blanc-ivoire sur chaque élytre : une tâche dite « humérale » de forme arquée en croissant à l’angle antérieur externe de l’élytre, une bande médiane transversale et plus ou moins sinueuse, et une tâche terminale le long du bord postérieur de l’élytre, également en forme de croissant. Bien camouflées, les larves de cicindèles sont carnassières comme les adultes et capturent les proies qui passent à proximité de leur terrier.

Cicindela hybrida

 

la cicindèle hybride

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisir. (d’abord édité chez Solar).

Du Chatenet, 1986. Guide des Coléoptères d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

The beetle fauna of Germany

Entomologie en Alsace

2 commentaires pour “La cicindèle hybride

  1. Cicindèle dit :

    Bonjour,

    il ne me semble pas que la cicindèle soit visible en hiver…

    Jolies photos !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.