Le syrphe des fleurs

Certains ont cru reconnaitre Batman sur son thorax ! C’est un très joli syrphe qui butine les fleurs du jardin.

Myathropa florea

Myathropa florea

Myathropa florea  (Linné, 1758)

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Diptère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE : Myathropa = mouche de mort (=dessin en forme de tête de mort) et florea = des fleurs.

le syrphe des fleurs

le syrphe des fleurs

DESCRIPTION :

Taille : la taille approche le centimètre et demi

Forme, allure : La plupart des syrphes adultes se rencontrent sur des fleurs, ce nom vernaculaire n’est donc pas très discriminant, mais on l’appelle aussi « syrphe tête de mort », y compris en Grande Bretagne (« Dead head fly ») en raison du dessin sur le pronotum qui évoque une tête de mort, en fait, cette tache noire fait plutôt penser au signe de Batman. Le syrphe des fleurs évoque une guêpe ou un frelon. On peut distinguer les sexes chez ces diptères, les femelles ont les yeux bien écartés alors qu’ils sont contigus chez les mâles.

Coloration : L’abdomen est rayé jaune citron et noir, toute son extrémité est bordée de poils dorés bien visibles. L’écusson ou scutellum est brun ou orangé.

Comportement : Un trait de comportement permet de confirmer l’identification de ce syrphe, on l’observe très fréquemment en train de se nettoyer à l’aide de ses pattes, et en particulier avant de prendre son envol.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Myathropa florea

Myathropa florea

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : C’est une espèce assez commune, présente dans presque toute l’Europe

HABITAT : Son habitat comprend des lisières de bois, des prairies fleuries, des bordures de chemin, mais presque toujours des zones boisées.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Elle vole du printemps à l’automne, de mai à septembre pour être plus précis.

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes se nourrissent du nectar des fleurs, alors que les larves vivent dans des eaux stagnantes, qui souvent ne sont que des cavités ou des creux dans les arbres. Ce sont des larves de type « queue de rat », sans pattes mais avec un long siphon, elles sont détritivores et participent à l’assainissement des eaux chargées de détritus organiques.

Myathropa florea

 

Myathropa florea

 

le syrphe des fleurs

Reproduction

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004

Chinery, 2005

McGavin, 2012

Reichhoff-Riehm, 1983

Haupt, 1998

Perrier, 1937. Faune de France Illustrée, tome VIII.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Syrphidae Europenses

Syrphidae Polski

Diptera Info

Bee-Flies (Bombylidae) of Northwest Europe

Hoverflies recording scheme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.