Le syrphe des narcisses

La plupart des syrphidés sont mimétiques d’hyménoptères, celui-ci est le sosie d’un bourdon, mais c’est un diptère (2 paires d’ailes et des antennes courtes) qui peut présenter plusieurs types de colorations.

Merodon equestris

Merodon equestris

Merodon equestris

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte diptère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE : Merodon = fémurs dentés et equestris = cheval (à cause des fémurs dilatés et écartés).

dsc00693

Merodon equestris

DESCRIPTION :

Taille : comprise entre 12 et 16 mm

Forme, allure : Chez le syrphe des narcisses, le corps est très velu, avec le thorax plutôt roux, et l’abdomen gris et brun. Les pattes sont noires, et, signe distinctif, les fémurs des P3 (3ème paire de pattes) sont épaissis, ils ont une bosse du coté ventral à l’extrémité Sur la face, on peut voir une pilosité blanche, comme une sorte de barbe. Les ailes sont transparentes, sans aucune tâche. L’allure générale rappelle nettement celle d’un petit bourdon.

Coloration : roux, gris et brun. Cette coloration est variable selon les individus qui ressemblent ainsi à différentes espèces de bourdons selon les sites.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

merodon equestris06

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : L’espèce est présente en Europe, dans toute la France, et aurait été introduite en Amérique.

HABITAT : présent partout, y compris dans les jardins et les zones urbaines.

PÉRIODE D’OBSERVATION : Cette espèce vole de mars à août, les adultes vivent environ quatre semaines.

le syrphe des narcisses

le syrphe des narcisses

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes du syrphe des narcisses se nourrissent de pollen et de nectar, principalement sur les fleurs de lys ou de narcisse.

Reproduction : La détermination du sexe est aussi assez facile chez cette famille de diptères, les yeux des mâles sont gros et contigus, ceux des femelles, plus petits sont écartés. Les femelles pondent leurs œufs sur les feuilles de ces plantes et les larves à l’éclosion s’installent dans le bulbe qu’elles finissent par détruire.

REMARQUES : La majorité des espèces de syrphes qui sont considérées comme des auxiliaires du jardinier car leurs larves sont prédatrices des pucerons. Le syrphe des narcisses fait exception, il peut causer des dégâts dans les massifs de narcisses.

Merodon equestris

Merodon equestris

RÉFÉRENCES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Ball & Morris, 2013. Britain’s hoverflies. Princeton University Press.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Syrphidae Europenses

Syrphidae Polski

Diptera Info

Hoverflies recording scheme

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.