Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le tadorne de Belon

C’est le plus grand et l’un des plus beaux de nos canards de surface. Son allure est intermédiaire entre celle des canards et celle des oies, ce que confirment les analyses phylogénétiques. Il a l’originalité de nicher dans les terriers que creusent les lapins dans les dunes littorales.

Tadorna tadorna Linnaeus,1758

Couple de tadornes de Belon (mâle à droite). Ile d’Arz (56) 20/04/2010.

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Vertébré, Oiseau, Anseriformes

Famille des Anatidae.

Le tadorne de Belon est l’un des canards les plus contrastés de notre faune. Domaine du Grand Castelou (11) 08/03/2020.

ETYMOLOGIE :

L’origine du mot Tadorne (et du nom de genre Tadorna) n’est pas connue, mais ce terme est employé depuis le XVème siècle. Il pourrait dériver d’un mot latin tardus qui signifie « lent, ou lourd » et que l’on trouve aussi à l’origine de Turdus et Turdidae (famille des grives et des merles), il y aurait eu un déplacement de la lettre r, ce que l’on appelle une métathèse.

Le nom vernaculaire est une dédicace à Pierre Belon, naturaliste français du XVIème siècle (1517-1564) à qui l’on doit des travaux sur les animaux marins, et une « histoire de la nature des oiseaux ». Il était également botaniste.

Les anglais l’ont nommé « shelduck ».

Chez le tadorne de Belon le mâle se reconnait à la caroncule qui orne son bec. St Armel (56) 19/04/2010.

DESCRIPTION :

            Taille : il mesure entre 55 et 65 cm, avec une envergure comprise entre 1 m et 1,20 m.

            Forme, allure : c’est un gros canard bariolé, avec un cou et des pattes assez long qui lui font ressembler aussi à une oie. Son plumage est blanc avec la tête vert foncé et le bec rouge vif. Celui du mâle porte une caroncule visible de loin. Les « épaules » ainsi que les rémiges sont noires et la poitrine est traversée par une large bande brun roux. L’extrémité de la queue est noire, et une ligne brune au milieu du ventre se distingue sur l’animal en vol.

L’envergure du tadorne de Belon peut atteindre 1m20. Montels (34) 25/05/2021.

            Coloration : blanc, noir, roux, vert foncé.

            Comportement : c’est un canard qui séjourne longtemps à terre où il marche avec facilité. Il nage aussi avec légèreté mais ne plonge pas.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Tadorna tadorna. Domaine du Grand Castelou (11) 08/03/2020.

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Il est nicheur, migrateur partiel et hivernant. Le tadorne de Belon niche dans une grande partie de l’Europe de l’ouest, de la Norvège à la France (sur la quasi totalité du littoral). Il niche également en Allemagne et dans les Pays Baltes. Les effectifs étaient importants au XIXème siècle, mais une chasse massive pour exploiter le duvet a causé une forte régression de l’espèce. Protégées depuis 1959 les populations se sont reconstituées.

Mâle de tadorne de Belon. Vic la Gardiole (34) 13/02/2021.

HABITAT : le tadorne de Belon recherche les eaux salées de préférence : vasières, lagunes littorales, estuaires, côtes basses en général.

PÉRIODE D’OBSERVATION : il est visible toute l’année

BIOLOGIE :

            Alimentation : il se nourrit en eau peu profonde, sur les vasières, également dans les champs proches du littoral. Son alimentation est constituée de crustacés, de mollusques et de vers marins, d’algues et de plantes aquatiques.

Mâle de tadorne paradant devant la femelle. Vic la Gardiole (34) 21/03/2021.

            Reproduction : les couples se forment en hiver après des séquences de parade nuptiale. La recherche d’un site pour nicher commence en mars. Ce sera dans la majorité des cas un terrier de lapin plus ou moins caché dans la végétation, parfois celui d’un renard ou d’un blaireau. Des cavités dans un ouvrage d’art sont parfois utilisées. Le nid est constitué d’herbes sèches à un ou deux mètres au fond du terrier. La femelle pond huit à douze œufs qu’elle recouvre avec son duvet qu’elle prélève. L’incubation dure 28 ou 29 jours, les œufs sont couvés par la femelle. Les poussins sont nidifuges mais leur développement complet dure huit semaines. Comme c’est le cas chez le flamant rose, les jeunes sont rassemblés en « crèches » dont s’occupent quelques adultes.

Les couples de tadornes de Belon restent ensemble à terre comme en vol. Vic la Gardiole (34) 07/02/2021.

REMARQUES :

RÉFÉRENCES SUR LES OISEAUX :

Couzens, 2006. Identifier les oiseaux par leur aspect, leur comportement et leur habitat. Artemis.

Dubois, Le Maréchal, Olioso & Yésou, 2008. Nouvel inventaire des oiseaux de France. Delachaux & Niestlé.

Flitti, Kabouche,Kayser & Olioso, 2009. Atlas des oiseaux nicheurs de Provence-Alpes-Côte d’Azur, 2009. Delachaux & Niestlé.

Geroudet, (1959). Les palmipèdes. Delachaux & Niestlé.

Groupe Ornithologique Breton, 2012. Atlas des oiseaux nicheurs de Bretagne. Delachaux & Niestlé.

Groupe Ornithologique Normand, 1991. Atlas des oiseaux nicheurs normands. GONm.

Harrison, 1975. A field guide to the nests, eggs and nestlings of British and European Birds. Collins.

Jonsson, 1994. Les Oiseaux d’Europe, d’Afrique du Nord et du Moyen-Orient. Nathan.

Mullarney, Svensson, Zetterström & Grant, 1999. Le guide Ornitho. Delachaux & Niestlé.

Peterson, Mountfort, Hollom & Géroudet, 1994 (1ère édition en 1954). Guide des Oiseaux de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Reade & Hosking, 1968. Les oiseaux, leurs œufs et leurs nids. Nathan.

Vansteenwegen, 1998. L’histoire des oiseaux de France, Suisse et Belgique. Delachaux & Niestlé.

SITES SUR LES OISEAUX :

Les oiseaux de France  

L’oiseau libre

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.