Le cordulegaster annelé

Une grande libellule qui se laisse néanmoins approcher.

Cordulegaster boltonii

Cordulegaster boltonii

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Odonate Anisoptère

Famille des Cordulegastridae

ETYMOLOGIE : Cordulegaster = abdomen en massue, boltonii = de Bolton

DESCRIPTION :

Taille : 74 à 80 mm pour les mâles (ailes postérieure de 40 à 47 mm) et 80 à 85 mm pour les femelles (aile postérieure de 45 à 51 mm)

Forme, allure : grande libellule (elle est aussi grande que l’Anax imperator). On peut voir une marque jaune en croissant le long du bord postérieur du premier segment abdominal.

Coloration : l’abdomen est noir avec des marques jaunes assez étroites. Les yeux sont verts et se touchent en un point sur le dessus de la tête (c’est le critère de reconnaissance des Cordulegaster).

Comportement : les mâles volent bas et lentement au ras de l’eau. L’espèce est peu farouche, et se laisse approcher.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

DSC00601

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : une grande partie de l’Europe occidentale sauf le nord.

HABITAT : sources, cours d’eau permanents, petites rivières dans un environnement boisé ou de lande.

PÉRIODE D’OBSERVATION : fin mai à fin août.

BIOLOGIE :

Alimentation : les libellules chassent en vol des insectes.

Reproduction : les femelles ne s’approchent des cours d’eau que pour l’accouplement et la ponte. Lors de la ponte elles volent sur place au-dessus de l’eau, l’abdomen vertical, et elles piquent le substrat de façon répétitive.

La vie larvaire dure de 3 à 7 ans.

le cordulegaster annelé

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

Bellmann, 2007

Chinery, 1973

Chinery, 2004

Chinery, 2005

McGavin, 2012

Reichhoff-Riehm, 1983

D’Aguilar & Préchac, 1985

Djikstra, 2010

Perrier, 1923, La faune de France illustrée (sous le nom de Cordulegaster annulatus)

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Libellules de France et d’ailleurs

Gomphus


4 commentaires pour “Le cordulegaster annelé

  1. Marion dit :

    Il y en a un ÉNORME chez moi qui revient souvent il fait très peur

  2. Sissi ban dit :

    le 1er septembre, une très grosse des ces libellules c’est amusée à faire un huit devant moi en se « tirant des bourres » comme pour faire la démonstration des ses qualités de vol. Cela a duré au moins 5 bonnes minutes. Elle tournait pour faire son 8 au niveau d’un arbrisseau puis face à moi, elle faisait demi-tour d’un coup sec pour refaire un huit dans l’autre sens pour revenir ensuite en refaisant son 8. Parfois elle passait derrière moi et refaisait son huit devant moi. Jusqu’à ce que le chat du voisin s’approche et essaie de l’attraper. Je l’en ai empêché bien sur. C’était un moment magique. Elle me narguait gentiment. C’était évident qu’elle m’avait vu.

  3. Michel C dit :

    J’en ai pris une grosse en photo chez moi, c’est dommage qu’on ne peut pas partager les photos! LOL
    En tout cas, c’est impressionnant et le bruit dans la maison que ça faisait …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.