L’écaille de la menthe

Tout blanc pointillé de noir, ce papillon n’est pas discret, mais c’est un signal d’alerte car il est toxique pour ses prédateurs éventuels. Son nom vernaculaire n’est pas très approprié, la chenille se développe sur de nombreuses plantes basses.

Spilosoma lubricipeda (ex. : Diacrisia menthastri).

L’écaille tigrée

Spilosoma lubricipeda

Spilosoma lubricipeda

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Lépidoptère

Famille des Erebidae.

ETYMOLOGIE :

Spilosoma veut dire « corps avec des taches », lubricipeda signifie « à pattes lisses » ou « à pattes glissantes » (en référence à la démarche rapide des chenilles).

Les anglais le nomme « white ermine », l’hermine blanche.

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 3à et 42 mm.

Forme, allure : l’adulte est blanc pur, avec des points noirs en nombre et taille variables sur les ailes antérieures. Au repos les ailes sont disposées en toit au-dessus du corps. Le thorax est recouvert d’une dense pilosité blanche. L’abdomen est jaune-orangé avec des points noirs. Les antennes sont pectinées.

Coloration : blanc et noir.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans la France entière et pratiquement toute l’Europe.

HABITAT : cette espèce apprécie les milieux ouverts ou légèrement ombragés, prairies, haies, lisières, forêts claires, jardins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes volent de mai à septembre

l'écaille de la menthe

l’écaille de la menthe

BIOLOGIE :

Alimentation : malgré le nom de l’espèce, les chenilles se développent sur de nombreuses plantes-hôtes : pissenlit, luzerne, rumex, vipérine, ortie, genêt.

Reproduction : selon le climat, il y a une ou deux générations par an. Les œufs sont déposés en plaques sous les feuilles. Les chenilles sont grisâtres mais recouvertes de longs poils brun-foncé, avec une bande dorsale claire ou rougeâtre. Ce sont les nymphes (chrysalides) qui hivernent.

REMARQUES :

l'écaille tigrée

l’écaille tigrée

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths  

The moths of Hampshire and Isle of Wight

Moths and Butterflies of Europe and North Africa

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.