L’écaille chinée

Cette écaille, comme l’écaille martre, se caractérise par le contraste entre son aspect en vol et celui de ses ailes au repos.

Euplagia quadripunctaria (ex- Callimorpha hera)

Le callimorphe

Euplagia quadripunctaria

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Erebidae (ex- Arctiidae).

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 40 et 60 mm.

Forme, allure : Contrairement à la majorité des papillons nocturnes dont la coloration est brune, grise, souvent très discrète, les arctiidés sont très colorés. Ils ont les ailes antérieures « cryptiques », c’est à dire avec des motifs qui « brisent » l’image générale du papillon, et les ailes postérieures fortement colorées et contrastées. L’insecte en vol apparait très rouge, une fois posé, il est blanc et noir et la silhouette du papillon est difficile à distinguer. Chez l’écaille chinée, les ailes antérieures (visibles au repos et en forme de triangle) sont blanc-crème, avec des barres noires, les ailes postérieures, visibles en vol, sont rouge-orangé, et elles sont totalement masquées au repos. Ce papillon mesure 42 à 52 mm d’envergure.

Coloration : noir et blanc

Comportement : Par temps frais, il est immobile, on peut le toucher avant qu’il ne s’envole. L’écaille chinée vole aussi la nuit, elle est attirée par la lumière.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

DSC03740

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : L’écaille chinée est présent dans toute l’Europe.

HABITAT : Il fréquente les zones assez ombragées, on le trouve dans les jardins, les haies, les friches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’écaille chinée vole de juin à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : Surtout actif par temps chaud, il butine les fleurs odorantes comme les buddleias.

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. Les chenilles sont velues, comme celles de tous les arctiidés, elles sont noires avec une borde dorsale jaune et des taches claires sur les cotés. On les trouve de septembre à mai, surtout sur des plantes basses : plantain, chanvre, lierre terrestre, framboisier. Ce sont les chenilles qui hivernent.

REMARQUES :

écaille chinée

écaille chinée

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Callimorpha hera)

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

Hantsmoths – The moths of Hampshire and Isle of Wight

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *