L’écaille chinée

Cette écaille, comme l’écaille martre, se caractérise par le contraste entre son aspect en vol et celui de ses ailes au repos.

Euplagia quadripunctaria (ex- Callimorpha hera)

Le callimorphe

Euplagia quadripunctaria

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Lépidoptère

Famille des Erebidae (ex- Arctiidae).

ETYMOLOGIE :

DESCRIPTION :

Taille : envergure entre 40 et 60 mm.

Forme, allure : Contrairement à la majorité des papillons nocturnes dont la coloration est brune, grise, souvent très discrète, les arctiidés sont très colorés. Ils ont les ailes antérieures « cryptiques », c’est à dire avec des motifs qui « brisent » l’image générale du papillon, et les ailes postérieures fortement colorées et contrastées. L’insecte en vol apparait très rouge, une fois posé, il est blanc et noir et la silhouette du papillon est difficile à distinguer. Chez l’écaille chinée, les ailes antérieures (visibles au repos et en forme de triangle) sont blanc-crème, avec des barres noires, les ailes postérieures, visibles en vol, sont rouge-orangé, et elles sont totalement masquées au repos. Ce papillon mesure 42 à 52 mm d’envergure.

Coloration : noir et blanc

Comportement : Par temps frais, il est immobile, on peut le toucher avant qu’il ne s’envole. L’écaille chinée vole aussi la nuit, elle est attirée par la lumière.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

DSC03740

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : L’écaille chinée est présent dans toute l’Europe.

HABITAT : Il fréquente les zones assez ombragées, on le trouve dans les jardins, les haies, les friches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’écaille chinée vole de juin à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation : Surtout actif par temps chaud, il butine les fleurs odorantes comme les buddleias.

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. Les chenilles sont velues, comme celles de tous les arctiidés, elles sont noires avec une borde dorsale jaune et des taches claires sur les cotés. On les trouve de septembre à mai, surtout sur des plantes basses : plantain, chanvre, lierre terrestre, framboisier. Ce sont les chenilles qui hivernent.

REMARQUES :

écaille chinée

écaille chinée

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Callimorpha hera)

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de Poitou-Charentes

Papillons Dordogne/Aquitaine

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Butterflies and moths of Switzerland

UK Moths

Hantsmoths – The moths of Hampshire and Isle of Wight

20 commentaires pour “L’écaille chinée

  1. Julie dit :

    J en ai vu un cette après-midi en normandie

  2. Duchamps dit :

    Nous en avons vu ce soir accroché à une tentures. Je l’ai pris en photo et s’est envolé. J’ai pu voir ses ailes antérieures toute rouges

  3. Sandra dit :

    Superbe papillon que je viens d’apercevoir, ce soir, en arrosant mes buddleias. (Alsace)

  4. Arrgos dit :

    J’en ai libéré un cet après-midi , jeudi 19 juillet en région liégeoise

  5. Annie MORLAT dit :

    23 juillet 2018 à 37510 Ballan-Miré

    Trop heureuse de pouvoir identifier, grâce à ce site, ce papillon entré hier soir dans la maison par la porte ouverte de la cuisine.qui donne sur le jardin. J’ai pu l’admirer en vol mais pas l’aider à retrouver l’extérieur. Ce matin il était sur le mur du couloir où j’ai pu le photographier.

  6. MARC dit :

    j’en ai sauvé un il y a 1 H, pris dans une toile d’araignée de mon hangar.

  7. José Rigaux dit :

    J’en ai vu un ce soir, mardi 24 juillet 2018 à Beauvechain (Brabant Wallon)

  8. Lucie dit :

    En voilà un qui se repose au frais chez moi (canicule dehors, orage en préparation) dans le Nord du Jura; il vient d’entrer et de se poser, j’ai bien vu ses ailes postérieures très colorées. Jardin bien fleuri et sauvage, un buddleja, vigne vierge, petits fruits en pagaille, verger, beaucoup d’ombre et beaucoup de soleil, au choix!

  9. Treyo dit :

    Région de Guérande (44) sur la côte.
    Depuis plusieurs années je le vois chaque été chez moi (posé dans la maison) pendant une brève période, et il me semble que c’est toujours en juillet. Mais je n’ai noté que deux fois : 30/7/11 et 27/7/18.
    Je suis frappé de voir que tous les commentaires précédents sont aussi en juillet.
    Des observations en août ?

  10. Berni dit :

    C’è papillon est-il issu de la chenille qui dévore les buis ?

  11. gismonde dit :

    Je viens d’en prendre un en photo à l’intérieur de la maison posé sur le haut du buffet. Cela fait plusieurs jours que je le vois

  12. Théobald dit :

    vu un sujet mort vers le 31 juillet près de Besançon, altitude 350 m

  13. Viviane Godenir dit :

    Je viens à l’instant d’en photographier un dans mon living. A Bray (Binche) B 7130 le 7 août 2018

  14. Nathalie dit :

    Hier, visite de ce papillon. Le matin, je l’ai fait sortir de la maison. Le soir, il revient à l’intérieur, se protégeant très certainement de l’orage qui menaçait. Il a passé la nuit dedans et est reparti ce matin!!!

  15. bernie57 dit :

    On en avait un dans la maison il y a une dizaine de jours (près de Lyon) , je l’ai guidé vers la fenêtre pour le libérer et il est revenu (le même??) quelques heures plus tard.
    Le week-end dernier, nous étions en Savoie, à 1400m d’altitude, et il y en avait un sur le balcon! J’ai pourtant lu qu’il était rare à plus de 1000m. Il doit donc y en avoir beaucoup cette année.

  16. claude dit :

    nous avons se papillon a la maison depuis hier soir que je connais pas que j’ai photographier
    et il est toujours a la maison nous somme le 17/08/

  17. Ghislaine dit :

    J’ai vu plusieurs écailles chinées, au moins six, sur de hautes eupatoires chanvrines en pleine floraison. J’étais en rando sur un sentier en balcon à plus de 1000m au dessus de la vallée de Molines du côté de St Bonnet dans le Champsaur. L’endroit était un peu plus ombragé et plus frais car un gros ruisseau croisait le sentier et dévalait la pente. Ces papillons étaient un vrai spectacle !!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.