Le sylvain azuré

Un superbe papillon noir et blanc, très proche du petit sylvain, mais avec des reflets bleutés et une répartition plus méridionale.

Limenitis reducta (ex-Ladoga reducta).

Limenitis reducta

Limenitis reducta

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Lépidoptère

Famille des Nymphalidae

ETYMOLOGIE : Limenitis vient d’un mot latin qui signifie étang, marais, et reducta signifie réduit (il est plus petit que le « petit sylvain »).

Son nom anglais est « southern white admiral », l’amiral blanc du sud.

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 23 et 27 mm, soit une envergure comprise entre 50 et 55 mm.

Forme, allure : c’est un papillon de grande taille, avec le dessus noir avec des reflets bleutés et des taches blanches. La face inférieure est brun-rouge, gris très clair à la base des ailes postérieures, et une rangée de points noirs près de la marge des ailes.

Distinction avec le Petit Sylvain, Limenitis camilla : le petit sylvain a deux rangées de points noirs sur les ailes inférieures, et n’a pas de tache blanche discoïdale, sa coloration n’a pas de reflets bleuâtres.

Coloration : noir et blanc

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : dans le sud et le centre de l’Europe, jusqu’en Asie. En France, elle ne dépasse pas au nord la région parisienne, et n’est abondante que dans le sud.

HABITAT : lisières de forêt ensoleillées, clairières, bord de cours d’eau.

le sylvain azuré

le sylvain azuré

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes volent de mai à septembre. Il peut y avoir une à trois générations par an.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent de nombreuses fleurs. Les chenilles se développent sur les chèvrefeuille et camérisiers (Linocera xylosteum), elles peuvent atteindre 27 mm.

Reproduction : Il y a 1 à 3 générations par an selon le climat. C’est la chenille au stade 2 qui hiverne en se protégeant dans une feuille enroulée.

REMARQUES :

Limenitis reducta

Limenitis reducta

RÉFÉRENCES :

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé. (sous le nom Azuritis reducta).

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan. (sous le nom Ladoga reducta).

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Laplanche & Corge, 2008. Papillons de Méditerranée. Edisud.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom de Limentis camilla, lequel est appelé Limenitis sibilla).

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

Moths and Butterflies of Europe and North Africa

4 commentaires pour “Le sylvain azuré

  1. Jean-Pierre Creux dit :

    Hier, 14/06/2017 j’ai eu l’occasion d’observer un sylvain azuré à Rosporden, en Bretagne Finistère sud.

  2. wil dit :

    Aujourd’hui, vendredi 19 août, j’ai eu la chance d’observer ce magnifique papillon dans mon jardin à Cusset dans l’Allier. (Auvergne).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.