Le sylvain azuré

Un superbe papillon noir et blanc, très proche du petit sylvain, mais avec des reflets bleutés et une répartition plus méridionale.

Limenitis reducta (ex-Ladoga reducta).

Limenitis reducta

Limenitis reducta

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Lépidoptère

Famille des Nymphalidae

ETYMOLOGIE : Limenitis vient d’un mot latin qui signifie étang, marais, et reducta signifie réduit (il est plus petit que le « petit sylvain »).

Son nom anglais est « southern white admiral », l’amiral blanc du sud.

DESCRIPTION :

Taille : l’aile antérieure mesure entre 23 et 27 mm, soit une envergure comprise entre 50 et 55 mm.

Forme, allure : c’est un papillon de grande taille, avec le dessus noir avec des reflets bleutés et des taches blanches. La face inférieure est brun-rouge, gris très clair à la base des ailes postérieures, et une rangée de points noirs près de la marge des ailes.

Distinction avec le Petit Sylvain, Limenitis camilla : le petit sylvain a deux rangées de points noirs sur les ailes inférieures, et n’a pas de tache blanche discoïdale, sa coloration n’a pas de reflets bleuâtres.

Coloration : noir et blanc

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : dans le sud et le centre de l’Europe, jusqu’en Asie. En France, elle ne dépasse pas au nord la région parisienne, et n’est abondante que dans le sud.

HABITAT : lisières de forêt ensoleillées, clairières, bord de cours d’eau.

le sylvain azuré

le sylvain azuré

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes volent de mai à septembre. Il peut y avoir une à trois générations par an.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent de nombreuses fleurs. Les chenilles se développent sur les chèvrefeuille et camérisiers (Linocera xylosteum), elles peuvent atteindre 27 mm.

Reproduction : Il y a 1 à 3 générations par an selon le climat. C’est la chenille au stade 2 qui hiverne en se protégeant dans une feuille enroulée.

REMARQUES :

Limenitis reducta

Limenitis reducta

RÉFÉRENCES :

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé. (sous le nom Azuritis reducta).

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan. (sous le nom Ladoga reducta).

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Laplanche & Corge, 2008. Papillons de Méditerranée. Edisud.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom de Limentis camilla, lequel est appelé Limenitis sibilla).

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

6 pattes. Les papillons de la Vienne

Papillons de l’Indre

Papillons de Poitou-Charentes

Lepi’Net. Les carnets du Lépidoptériste Français

Lépidoptères de France méridionale et de Corse

Butterflies and moths of Switzerland

Moths and Butterflies of Europe and North Africa

5 commentaires pour “Le sylvain azuré

  1. Jean-Pierre Creux dit :

    Hier, 14/06/2017 j’ai eu l’occasion d’observer un sylvain azuré à Rosporden, en Bretagne Finistère sud.

  2. wil dit :

    Aujourd’hui, vendredi 19 août, j’ai eu la chance d’observer ce magnifique papillon dans mon jardin à Cusset dans l’Allier. (Auvergne).

  3. Michel Louvrier dit :

    J’en ai filmé un le 29 juin 2019 dans les Ardennes pendant les jours ce canicule.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.