la fausse épithécie

C’est un Geometridae très commun, et visible quasiment toute l’année partout en France. De plus, il vient couramment à la lumière. Cependant, sa détermination peut être délicate car il est très variable en coloration.

Gymnoscelis rufifasciata Haworth,1809

La phalène de l’olivier

L’eupithécie à bandes rousses

Gymnoscelis rufifasciata

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Lépidoptère, Hétérocère

Famille des Geometridae

ETYMOLOGIE :

Gymnoscelis signifie « aux pattes nues » et rufifasciata veut dire « avec une bande rousse »

Son nom anglais est « double-striped pug ». Ici, le terme « pug » s’applique aux genres de Geometridae de la sous famille des Eupitheciini.

DESCRIPTION :

Taille : l’envergure est comprise entre 15 et 19 mm, l’aile antérieure mesure entre 8 et 10 mm. La taille est assez variable, les dernières générations étant plus petites.

Forme, allure : Au repos les ailes sont largement étalées, les ailes antérieures assez pointues. La coloration et les motifs sont variables. Certains individus ont des marques rousses sur un fond grisâtre, d’autres sont uniformément rougeâtres, d’autres enfin sont majoritairement grisâtres. La marque de reconnaissance essentielle est la présence sur les ailes antérieures de deux lignes transversales dont l’extrémité apicale est noire. Ces bandes sont plus épaisses à l’apex et s’effacent progressivement vers la base de l’aile.

la phalène de l’olivier

Coloration : très variable du grisâtre au rougeâtre.

Comportement : on la voit très souvent posée sur un mur. C’est une espèce nocturne dont l’activité se situe surtout à la tombée de la nuit. Elle est attirée par la lumière et vient la nuit aux pièges lumineux, mais on peut la voir s’envoler le jour quand elle est dérangée des buissons où elle se repose.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Gymnoscelis rufifasciata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

C’est une espèce dite « paléarctique », son aire de répartition englobe l’Europe et l’Asie centrale. On la rencontre partout en France.

HABITAT : on la trouve dans tous les milieux, y compris les zones urbaines : parcs, jardins, bords de route, landes, bocage.

la fausse épithécie

PÉRIODE D’OBSERVATION : c’est un papillon que l’on peut rencontrer quasiment toute l’année.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent de nombreuses fleurs : clématite, ajonc, genêt, aubépine, bruyère, origan, digitale, eupatoire, sureau, armoise, buddleia etc.. Les chenilles sont polyphages et se développent sur de nombreuses plantes basses.

Reproduction : c’est une espèce plurivoltine, donc avec plusieurs générations (2 à 3) successives au cours de l’année. On rencontre les chenilles en avril-mai-juin et en juillet-octobre, elles sont variables en coloration de jaune-verdâtre à brun-rouge. C’est la chrysalide qui hiverne dans des débris de végétaux. Dans la partie sud de son aire de répartition, tous les stades peuvent hiverner.

Gymnoscelis rufifasciata

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Newland, Still & Swash, 2013. Britain’s day-flying moths. Princeton University Press.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Sterry & Mackay, 2004. Papillons.  Larousse.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Moths and Butterflies of Europe and North Africa (Italie – en anglais et en français)

European Lepidopteres (France – en Français) 

UK moths (UK – en anglais)

Lépi Net (France – en français)

Papillons de France (France – en français)         

Catalogue of the Lepidoptera of Belgium

Papillons de Poitou-Charentes (France – en français)           

Hantsmoths (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.