La punaise verte

Cette punaise est très commune, d’un beau vert tendre, elle deviendra plutôt rousse en fin d’année.

Palomena prasina

Palomena prasina

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Hémiptère Hétéroptère

Famille des Pentatomidae

ETYMOLOGIE : prasina = vert (de la couleur du poireau).

DESCRIPTION :

Taille : La punaise verte mesure 12 à 14 mm.

Forme, allure : elle a une forme bien régulière, avec un grand écusson (pièce triangulaire qui sépare les hémélytres à leur base) qui atteint largement la moitié du corps. Les antennes ont 5 articles, souvent orangés pour les derniers.

Coloration : Sa coloration vert brillant la distingue des autres espèces. La tête, le thorax (corselet) et la partie cornée des hémélytres sont verts, seule la partie membranaire de l’aile est brune. Certains individus hibernent, ils prennent alors une coloration brune.

la punaise verte

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

DSC00764

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La punaise verte est présente dans toute l’Europe et en Asie, en France, elle est plus fréquente dans le sud.  Elle est parfois abondante.

HABITAT : On la trouve sur les plantes herbacées, les ombellifères, et sur les arbres, elle fréquente les parcs et les jardins, les prairies et les lisières de bois.

Palomena prasina (hiver)

PÉRIODE D’OBSERVATION : août à juin.

BIOLOGIE :

Alimentation : Les larves ont le même type d’alimentation que les adultes, on les rencontre aux mêmes endroits.

Reproduction : Les Pentatomidés ont pour habitude de porter des soins à leur progéniture. Les œufs sont verts, en forme de tonnelets, et lors de la ponte, ils sont répartis sur les feuilles en plaques régulières et géométriques (ooplaques). La larve est également verte. Elle rappelle l’adulte en plus petit avec les ailes non développées. Les hémiptères sont des insectes à métamorphose incomplète, sans phase nymphale immobile.

larve de Palomena prasina

REMARQUES : Il existe une espèce proche (ou un variant de la même espèce ?) Palomena viridissima, dont les bords antérieurs du corselet sont un peu concaves.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006

Bellmann, 2007

Chinery, 2004

Chinery, 2005

McGavin, 2012

Reichhoff-Riehm, 1983

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

British Bugs

Hétéroptères de Belgique

2 commentaires pour “La punaise verte

  1. Ferreira de Sousa dit :

    C’est bien expliquer mais elles mangent quoi en général les punaise ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.