L’éristale des arbustes

Elle fait partie de celles que l’on appelle les « petites éristales » avec Eristalis nemorum et Eristalis abusiva par opposition aux « grandes éristales » : Eristalis tenax et Eristalis pertinax. Par contre son nom vernaculaire, l’éristale des arbustes n’a pas grand fondement, elle vit dans des milieux ouverts et on la voit surtout sur des fleurs.

Eristalis arbustorum Linnaeus,1758

Ersitalis arbustorum

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Diptère Brachycère

Famille des Syrphidae

ETYMOLOGIE :

L’origine du nom de genre Eristalis n’est pas claire, il pourrait venir d’Erythallis, qui désignait une pierre précieuse, ou d’un terme désignant une plante médicinale. Par contre « arbustorum » signifie « des arbustes ».

En anglais on la trouve sous le nom de « plain-faced drone-fly », l’éristale à face claire, « drone-fly » ou mouche bourdon désigne les éristales.

l’éristale des arbustes

DESCRIPTION :

Taille : elle fait partie des « petites éristales » et mesure entre 8 et 11 mm.

Forme, allure : l’allure générale est typique des Syrphidae, ce sont des diptères mimétiques d’hyménoptères (abeilles, bourdons ou guêpes), pour cette espèce, c’est plutôt à l’abeille que l’on peut penser. Les yeux sont velus et l’arista est plumeuse. La face est claire, grisâtre ou jaunâtre à l’aspect pruineux et sans bande faciale. Les ailes ont un ptérostigma diffus et allongé. La nervure R4+5 est fortement échancrée, la cellule R1 est fermée. Le tibia 2 est clair avec l’apex noir, et le premier article du tarse 3 est aussi épais que le tibia. L’abdomen présente deux taches jaunes sur le 2ème tergite, elles ne sont pas toujours très visibles, particulièrement chez les femelles, c’est un critère de reconnaissance des sexes. Sur les tergites 2 et 3, les parties noires dessinent une forme de sablier. La bordure postérieure des tergites abdominaux est claire.

Coloration : noir et jaune

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Eristalis arbustorum

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce dite holarctique, son aire de répartition concerne toute l’Europe et l’Asie ainsi que l’Amérique du nord. C’est une espèce commune et répandue.

HABITAT : jardins, parcs, bords de chemins.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars-avril à mi-octobre

Eristalis arbustorum femelle

BIOLOGIE :

Alimentation : les imagos butinent de nombreuses fleurs : les Apiacées (Ombellifères), les cirses et les chardons, le séneçon, les centaurées.

eristale des arbustes

Reproduction : les Syrphidae ont plusieurs types de larves, très différentes dans leur anatomie et leur mode de vie. Eristalis arbustorum fait partie des espèces dont la larve est surnommée « larve à queue de rat ». Ce sont des larves apodes dotées d’un long siphon à l’extrémité de l’abdomen (la queue de rat) qui les relient à la surface pour respirer. Elles se développent en effet dans des liquides très riches en matière organiques comme le lisier, le purin, où la teneur en oxygène est pratiquement nulle.

Eristalis arbustorum

REMARQUES : Eristalis arbustorum est assez proche de deux autres espèces avec lesquelles elle peut être confondue : Eristalis nemorum (= E. interrupta) et Eristalis abusiva

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES DIPTÈRES :

Ball & Morris, 2013. Britain’s hoverflies. Princeton University Press.

Haupt, 2000. Guide des Mouches et des Moustiques. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES DIPTÈRES :

Diptera.info (UK – en anglais)

Dipterists forum (UK – en anglais)

Fly names (Belgique – en anglais)

Syrphidae Europenses – Syrphidae d’Europe. Cyrile Dussaix (France – en français)

Syrphidae Polski (Pologne – en polonais et en anglais)

British hoverflies (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.