Le myope testacé

Cette petite mouche à la drôle de face blanche est un parasite de plusieurs espèces d’andrènes. La femelle pond ses œufs sur ces hyménoptères, souvent durant leur vol.

Myopa testacea Linné 1767

Myopa testacea

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte – Diptère – Brachycère

Famille des Conopidae

La plupart des Conopidae a l’abdomen replié vers l’avant.

ETYMOLOGIE :

Myopa vient du grec et signifie « qui a une allure de mouche », testacea veut dire «  couleur de terre cuite ».

On la trouve en Grande Bretagne sous le nom de « thick-headed fly », la mouche à tête épaisse.

le myope testacé

DESCRIPTION :

Taille : ce diptère mesure entre 6 et 11 mm.

Forme, allure : c’est un diptère trapu, de couleur brun sombre. Le thorax est noir ainsi que le dessus de la tête, qui est large et aplatie. La face et les joues qui sont très larges sont blanches. Il y a 3 ocelles sur le dessus de la tête, et le 3ème article antennaire porte une soie dorsale. La trompe chitineuse est coudée. Les ailes ont des taches noires. L’abdomen est rougeâtre.

Coloration : brun foncé à brun rougeâtre.

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Myopa testacea

AIRE DE RÉPARTITIOON, STATUT : Myopa testacea est présente dans la majeure partie de l’Europe, ainsi qu’en Afrique du Nord, au Moyen-Orient et en Asie.

HABITAT : le plus souvent dans des endroits secs et bien exposés, propice à l’installation des abeilles solitaires qui sont parasitées par cette espèce.

PÉRIODE D’OBSERVATION : mars à juillet.

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent les fleurs et participent à la pollinisation.

Reproduction : les femelles pondent sur des hyménoptères (andrènes) lorsqu’ils se posent pour butiner ou en vol. a l’éclosion sur le corps de l’hôte, la larve perce sa cuticule au niveau de la membrane entre 2 tergites. Elle se développe en endoparasite d’abord sans tuer son hôte, puis se nymphose dans sa dépouille où elle hiverne. L’imago émerge au printemps suivant.

REMARQUES :

Myopa testacea

RÉFÉRENCES :

Lair & Livory. Les Conopidae de la Manche. Bull.trim.ass.Manche-Nature, L’Argiope n°64.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Diptera Info

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *