Le crache-sang

Un gros coléoptère noir, tout rond, marche lentement sur le chemin, c’est un crache-sang, aux élytres soudés et lisses, et aux antennes avec de gros articles.

Le timarque obscur           

Timarcha tenebricosa Fabricius,1775

Timarcha tenebricosa

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Coléoptère

Famille des Chrysomelidae

ETYMOLOGIE : Timarcha fait référence à la dignité des censeurs à Athènes et Rome dans l’Antiquité, sans doute à cause de sa taille et de sa démarche lente ; tenebricosa = noire. Son nom commun de crache-sang vient de son comportement défensif, lorsqu’il est dérangé, il émet par la bouche ou les articulations une goutte de liquide rouge réputée éloigner les prédateurs éventuels.

Le nom anglais « bloody-nosed beetle » ou « scarabée qui saigne du nez » fait référence à ce même comportement défensif.

Le crache-sang

DESCRIPTION :

Taille : le mâle mesure entre 12 et 16 mm, la femelle entre 14 et 19 mm

Forme, allure : Le crache-sang, Timarcha tenebricosa, est un gros coléoptère noir d’allure débonnaire, très bombé, presque sphérique, avec des pattes longues et des antennes aux gros articles qui le différencient des scarabées. Ces antennes sont relativement courtes car elles n’atteignent pas le milieu des élytres. Le dessus présente de très fines ponctuations. Ses pattes aux larges tarses avec des soies sur leur face inférieure sont également très caractéristiques. Les tarses des mâles sont plus élargis que ceux des femelles. Une autre particularité qui n’est pas aussi visible, ses élytres sont soudés et il ne possède pas en dessous d’ailes membraneuses, il ne peut donc pas voler, c’est un éternel marcheur. Le pronotum a les angles arrondis, sa plus grande largeur se situe dans le 1/3 antérieur et sa base est rebordée.

Coloration : noir mat uniforme

Comportement : Principalement nocturne, il n’est cependant pas rare de le croiser dans la journée. Sa présence semble surtout conditionnée par celle de sa principale source de nourriture, plusieurs espèces de gaillet.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Timarcha tenebricosa

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

Il est présent partout en Europe, et dans la France entière.

HABITAT : dans les endroits herbeux, les talus, les bords de chemins, les pelouses sèches. Partout où l’on trouve du gaillet.

PÉRIODE D’OBSERVATION : mars à septembre

Timarcha tenebricosa

BIOLOGIE :

Alimentation : Exclusivement herbivore, le crache-sang et sa larve ne se nourrissent que de gaillet ou de plantes voisines : Gallium mollugo, Gallium cruciata (gaillet croisette), Gallium aparine (gaillet gratteron) ou Gallium parisienne.

Le gaillet est ainsi nommé car il contient des enzymes (présure) qui font cailler le lait (caille-lait = gaillet), mais les plantes de cette famille produisent aussi des substances toxiques dont le Timarcha s’accommode apparemment très bien.

Reproduction : Les Timarcha tenebricosa ont un cycle de 2 ans. Les adultes apparaissent en été (juillet-août) et s’accoupleront au printemps de l’année suivante. La ponte a lieu au printemps sur le gaillet où la femelle dépose entre 30 et 150 œufs. La larve se développe sur cette même plante, son développement passe par 3 stades larvaires. Elle va ensuite s’enterrer pour se nymphoser (stade immobile) en automne. Les adultes meurent durant l’été. La nymphe passe l’hiver et les adultes (imagos) apparaissent au printemps suivant.

 

accouplement de Timarcha tenebricosa

Cette larve mesure près de 2 cm, elle a un aspect mou, elle est dodue et très peu mobile, elle possède à l’extrémité de l’abdomen un organe de fixation et 3 paires de « fausses-pattes ». Sa coloration apparaît souvent « bronzée », contrairement à celle de l’adulte noir mat.

larve de Timarcha tenebricosa sur le gaillet

REMARQUES :

Le crache-sang est un des rares Chrysomelidae à ne pas arborer de coloration voyante, brillante ou métallique. C’est aussi l’une des plus grandes espèces de la famille.

On compte dans le Monde une centaine d’espèces de Timarcha, mais seulement 5 en France., dont une espèce ayant la même allure générale mais bien plus petite (8 à 10 mn) et aux élytrs plus granuleux, Timarcha goettingensis.

Timarcha goettingenensis

RÉFÉRENCES :

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chevin H., 1985.Contribution à la biologie des Timarcha (Col.Chrysomelidae).II. Timarcha tenabricosa. Cah.Liaison OPIE 19(2) : 7-14.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Haupt, 1993. Guide des Mille-Pattes, Arachnides et Insectes de la région méditerranéenne. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

Mériguet & Zagatti, 2016. Coléoptères du Bassin Parisien – Guide d’identification de terrain. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1932. La Faune de France Illustrée, tome VI, Coléoptères 2ème partie. Delagrave.

Fauna Europaea http://www.fauna-eu.org

Le Monde des Insectes    http://www.insecte.org/

La galerie du Monde des Insectes    http://www.galerie-insecte.org/galerie/fichier.php

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie  http://aramel.free.fr/INSECTES01.shtml

Nature Spot Leicestershire and Rutland http://www.naturespot.org.uk/home

The beetle fauna of Germany    http://www.kerbtier.de/enindex.html

Watford Coleoptera Group http://www.thewcg.org.uk/

 

crache-sang

 

Timarcha tenebricosa sur le gaillet

larve de timarcha tenebricosa

larve de Timarcha tenebricosa

4 commentaires pour “Le crache-sang

  1. identifiant unique dit :

    Merci pour cet article très complet. Félicitations !

  2. Bao dit :

    Bonjour
    je me suis fait piquer ou mordre par un scarabe crache sang lors de mon sommeil en aout au niveau de la paupiere et depuis il persiste une rougeur comme une brulure toujours sensible. Avez vous déjà des retours sur les conséquences d une morsure?
    Merci

  3. Avias dit :

    Bonjour j’ai depuis une semaine tout autour de ma maison une très fort densité de scarabée noir crache-sang que j’ai bien identifié la principale activité et de grimper au mur par dizaine et le soir laissant des traces sur les murs extérieurs apparemment il niche la pelouse et les alentours devant cette invasion très importante et contraignante chaque jour depuis une semaine je ramasse un un par un les scarabée connaîtriez-vous des pièges à phéromones ou produit efficace pour faire fuir et anéantir cette trop importante population. Merci d’avance pour vos informations juste pour précision les répulsifs acheté dans le commerce ne fonctionne pas et les traitements que j’ai trouvé s’adresse plutôt à des insectes.

    • Nico dit :

      Bonjour,
      Heureusement cet insecte ne présente aucun risque serieux pour vous et votre habitation puisqu’il est exclusivement herbivore. Il n’est donc pas nécessaire de dépenser de l’argent et de l’énergie pour l’anéantir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.