La grande mouche de mai

Les éphémères sont bien connus des pêcheurs à la mouche qui les nomment « mouches de mai ». Larves et imagos sont en effet des proies très appréciées des truites. Ces insectes sont des indicateurs de bonne qualité d’eau car ils ne supportent pas la pollution.

Ephemera danica

La grande éphémère

Ephemera danica

Ephemera danica

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Ephéméroptère

Famille des Ephemeridae.

ETYMOLOGIE : Ephemera = qui ne vit qu’un jour et danica = du Danemark

En anglais elle se nomme « green drake mayfly ». Le terme « mayfly » ou « mouche de mai » désigne les éphémères, et leurs noms vernaculaires leur ont été donnés par les pécheurs à la mouche dont les leurres imitent ces insectes dont les salmonidés sont particulièrement friands.

DESCRIPTION :

Taille : la longueur du corps varie entre 15 et 25 mm, l’envergure entre 35 et 45 mm

Forme, allure : tous les éphémères sont des insectes d’allure fragile. Ephemera danica a les ailes antérieures triangulaires, transparentes avec des taches brunes formant une large ligne interrompue. Les ailes postérieures sont nettement plus petites et ovales. Ces ailes sont fortement nervurées. L’abdomen est arqué au repos, et se termine par trois longs filaments, les cerques qui peuvent mesurer jusqu’à 40 mm. Le corps est pâle, avec des dessins en forme de double virgule sur les segments abdominaux. Les antennes sont très petites. Au repos, les pattes antérieures sont tendues vers l’avant.

Coloration : corps jaunâtre avec des taches brunes.

Comportement : les mâles font des vols nuptiaux en essaim.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : présent dans toute l’Europe, partout en France. Espèce assez commune.

HABITAT : cette espèce ne se rencontre qu’à proximité d’eaux courantes et d’excellente qualité, torrents de montagne ou de plaine.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à septembre, avec un pic d’abondance en juin.

la grande mouche de mai

la grande mouche de mai

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes ne vivent que quelques jours et ne se nourrissent pas. Les larves aquatiques sont détritivores.

Reproduction : les larves sont aquatiques et vivent enfouies dans le sable ou la vase. Elles se nourrissent essentiellement de débris végétaux. La vie larvaire dure deux ans. C’est un sub-imago qui émerge, il diffère de l’imago par ses ailes opaques. Il mettra un ou deux jours à devenir un imago capable de se reproduire. Cet imago ne vit au maximum que quatre jours. Après l’accouplement, la femelle pond dans l’eau, et meurt à la surface.

REMARQUES :

la grande éphémère

la grande éphémère

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Bellmann, 2007. Insectes d’Europe. Artémis.

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *