Le pholque phalangide

C’est une araignée d’allure filiforme, elle élit souvent domicile dans nos habitations, greniers, garages, caves.

Pholcus phalangioides Fuesslin,1775

Vous cherchez à identifier une araignée ? Peut-être la trouverez-vous dans la galerie

 

Pholcus phalangioides

Pholcus phalangioides

POSITION SYSTÉMATIQUE : Arachnide Araneae

Famille des Pholcidae

ETYMOLOGIE :

le pholque phalangide

le pholque phalangide

DESCRIPTION :

Taille : Le corps mesure 7 à 10 mm, les femelles étant, comme souvent chez les araignées, plus grandes que les mâles.

Forme, allure : Le pholque phalangide est une araignée à longues pattes grêles, que les britanniques appellent « daddy long legs spider ». Le corps est cylindrique chez le mâle mais plus globuleux chez la femelle, mais ce sont surtout les très longues pattes fines que l’on remarque. Un critère important pour déterminer les familles d’araignées est la disposition des yeux : ici il y en a 8 en 3 groupes.

Coloration : La coloration est variable, mais on observe souvent 3 tâches de chaque coté de l’abdomen.

Comportement : Beaucoup plus lent que la tégénaire, le pholque suscite moins de réactions de rejet. On le voit le plus souvent immobile, suspendu sous sa toile qu’il tisse généralement dans un coin entre le plafond et les murs. Lorsqu’il est inquiété, le pholque imprime à sa toile un rapide mouvement de va et vient vertical, ces vibrations rapides le font quasiment disparaître de notre vue.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Il est présent et très répandu dans toute l’Europe.

HABITAT : On le trouve bien présent dans les caves, les greniers, aussi à l’extérieur dans les abris de jardins, sous les soupiraux.

PÉRIODE D’OBSERVATION : toute l’année pour les femelles, printemps et été pour les mâles.

BIOLOGIE :

Alimentation : Il capture des insectes ou d’autres araignées qui sont immédiatement enveloppés dans un cocon de soie, apparemment avant même de les tuer. Il y injecte des sucs digestifs qui dissolvent les chairs de la proie que le pholque peut aspirer.

Cette araignée qui semble bien innocente est en fait un véritable prédateur ; inoffensive pour l’homme en raison de la faible taille de ses crochets, elle possède apparemment un venin efficace puisqu’elle vient à bout des grosses tégénaires qui constituent une part importante de son régime alimentaire. Elle laisse parfois une ou deux pattes dans cette lutte entre cousines.  On pense que la longueur de ces pattes rendent ses parties vitales difficilement accessibles pour ses adversaires.

Le pholque est systématiquement victorieux de ses rencontres avec la tégénaire.

Reproduction : La femelle transporte ses œufs (jusqu’à 40) avec ses chélicères, elle doit donc poser sa ponte pour se nourrir. L’incubation des œufs dure environ 3 semaines.

Pholcus phalangioides

Pholcus phalangioides

REMARQUES : La toile nous apparait sans architecture définie, plutôt lâche et en forme de dôme inversé.

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Le Monde des Insectes  

La galerie du Monde des Insectes 

Bellmann, 2014. Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Canard et Rollard, 2015. A la découverte des araignées. Dunod.

Perrier, 1929. La Faune de France Illustrée, tome II, Arachnides et Crustacés. Delagrave.

Roberts, 2009. Guide des Araignées de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Les araignées de mon jardin

Balade chez les Araignées

Eurospiders.com

Les Araignées de Belgique et de France

Araneae – Spiders of Europe

Spiders DB

Carte des observations des Arachnides d’Allemagne

Société Européenne d’Arachnologie

Les araignées d’Occitanie

British spiders

le pholque phalangide

le pholque phalangide

13 commentaires pour “Le pholque phalangide

  1. Ginette Boilard dit :

    Cet article est vraiment bien fait et très intéressant. Il est certain que je vais revenir vous visiter.
    Merci Beaucoup. 🙂

  2. allo comment sa vas les insect?

  3. Lisa LI dit :

    Merci bcp pour l’article ☺.

  4. Belda dit :

    A quelle fréquence se nourricent elles?

    • Michel dit :

      On ne sait pas répondre avec précision, les pholques peuvent rester très longtemps sans prendre de repas, surtout après avoir capturé une proie de grande taille.
      Michel

  5. Trk dit :

    Je viens d’en examiner une à l’instant sous mon buffet.
    Il y a une sorte de chenille noire qui essaie de rentrer sous une plinthe en bois mais là que je me rends compte qu’elles sont fascinantes, c’est que du fait que l’insecte résiste avec ses ventouses en s’accrochant sur le sol, cette araignée a l’idée de faire des aller-retour entre sa proie et le dessous du buffet pour augmenter la solidité de ses fils, et plus elle parvient à l’emmener hors du sol.
    Encore une espèce où l’ont se rend compte de son intelligence.

  6. Océ dit :

    Bah moi j’en es adopté une, elle est dans le coin de ma porte, j’ai voulu la tué et puis je l’es pas fait, maintenant tout les jours quand je la vois je lui dis bonjour Mireille ça roule. Voilà. Maintenant c’est cool j’en sais plus sur ma coloc avec votre article:)

  7. Arinea dit :

    Prends soin de Mireille peut-être qu’elle te fera des petits car cette araignée est un monstre ( enfin pour les insectes) tout ce qui vole qui rempe et qui passe à sa portée finit dans son gosier
    Quelques-unes dans les placards et plus de blattes, celles qui pendouillent au plafond plus de moustiques plus de mouches….
    Oter les toiles qui ont de la poussière de temps en temps (elles ne les aime pas elles les délaisse),les toiles propres ne se voient pas
    Ces araignées sont sédentaires et se promènent rarement sauf les Males qui cherchent des femelles ou celle qui n’ont pas assez de proies dans leur toile
    Bref un insecticide écologique et pas du tout toxique

  8. Trotti dit :

    Une d’entre elle a élu domicile dans mon salon depuis deux ou trois mois ( début de l’ete) dans un coin derrière l’aquarium. Pas bête du tout comme emplacement de toile, car je pense qu’elle profite du fait que l’eclairage de l’aquarium attire les insectes le soir. En tout cas, les mouches et moustiques disparaissent vite.
    Merci pour ce chouette site qui m’a permis (entre autre)d’en savoir plus sur elle!
    Une dernière petite question : Quelle est son espérance de vie ? Va t’elle passer l’hiver a cette place ?

  9. JLBR dit :

    Bonjour,
    j’aimerais savoir comment se débarrasser de cette araignée. Il y en a des centaines dans la maison et quasiment plus de tégénaires. Or moi j’aime bien les tégénaires, certes elles sont annonciatrices du printemps et de l’automne en se montrant d’avantage à ces périodes de l’année mais pour le reste du temps je les trouve discrètes et beaucoup moins envahissantes que ces saletés de pholques dont les toiles ressemblent à des abstractions.

  10. jo guerquin dit :

    voici plus de trois mois que ma phalangide était dans ma salle de bain, bien au chaud au dessus du lavabo, se déplaçant ça et là, puis reprenant sa place, je l’ai couvée, je la surveillais, c’était ma puce et puis voici une semaine elle n’a pas repris sa place, hier au soir je l’ai trouvée sur mes serviettes de bain décontractée mais morte, j’étais triste mais je ne l’ai pas jetée, j’espère en avoir une autre prochainement

  11. BRUNIER dit :

    Moi aussi, je préfère les tégénaires. Pourtant, elles me font peur et courent très vite dans ma maison, car elles sentent ma présence. Le pholque n’est pas sensible à la présence humaine comme la tégénaire. Ce que je redoute avec la tégénaire, c’est qu’elle viennent me marcher dessus pendant que je dors. C’est tout. Quand j’ai une tégénaire, je l’attrape toujours avec un pot en verre et la jette ensuite dehors. Malgré tout, je les trouve plus jolies que les pholques que je trouve moches, mais très efficaces, et très peu gênants. Il est vrai que depuis que j’ai surtout des pholques, les autres insectes et araignées disparaissent. J’ai trouvé le cadavre d’une tégénaire, il y a 5 ans, recroquevillé et suspendu dans une toile sans araignée. Vraisemblablement, une toile de pholque abandonnée après festin. Par contre, il ne faut pas dire « ces saletés » car ce sont des araignées peu agressives. Bon, elles ne sont pas très esthétiques ! Mais, les pauvres ne sont vraiment pas embêtantes. Je pense que si vous voulez vous en débarrasser, vous mettez vos pholques dans un pot en verre et les jetez dehors. TOUT simplement ; et elles iront chez le voisin….

    • Lwiz dit :

      J’ai des pholques dans ma salle de bains et dans ma cuisine. De temps en temps je remarque un reste de tégénaire bien emballée dans leur toile. Je n’aime pas beaucoup me trouver nez à nez avec une tégénaire… Mais les pholques sont mes amis depuis que je sais qu’ils sont les prédateurs des tégénaires. En plus ils ont des manières très délicates de s’approcher les uns des autres, peut-être pour s’accoupler. Malheureusement, il paraît que les mâles terminent souvent en repas de la femelle qu’ils viennent d’honorer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.