Marpissa muscosa (la grande saltique)

Chez les araignées-sauteuses, c’est l’une des plus grandes. Elle attend ses proies sur des barrières ou des portes en bois, et jouera finement à cache-cache avec vous quand vous chercherez à la prendre en photo.

Marpissa muscosa Clerck,1757

Marpissa muscosa

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Arachnide, Araneae

Famille des Salticidae

ETYMOLOGIE :

Marpessa vient probablement d’une racine grecque qui signifie ravir, prendre, saisir et muscosa signifie mousseuse.

Les anglais l’ont nommée « large jumping spider », la grande araignée sauteuse, ou grande saltique. C’est un nom vernaculaire approprié et je propose de l’adopter en français.

Marpissa muscosa

DESCRIPTION :

Taille : la femelle mesure entre 8 et 10 mm, elle est plus grande que le mâle (6 à 8 mm). C’est l’une des plus grandes espèces de Salticidae de notre faune.

Forme, allure : Cette espèce a le corps légèrement aplati dorso-ventralement, l’abdomen assez allongé, et le corps entièrement velu. Les deux premières paires de pattes sont robustes et puissantes, elles sont souvent plus foncées que le reste du corps. Les pattes sont annelées. Le céphalothorax est de forme quadrangulaire et couvert de pilosité grise. L’abdomen présente un motif, le folium, avec du noir, du roux et du brun sous forme de paires de taches claires et sombres. Les saltiques ont 4 gros yeux frontaux, une paire d’yeux plus petits juste derrière, et une autre paire de taille moyenne beaucoup plus en arrière. Les yeux des femelles sont cerclés de roux et sont situés dans un masque facial noir, au-dessus d’une large bande (moustache) jaune orange.

disposition des yeux chez les Salticidae

Coloration : brun, gris, roux, noir.

Comportement : on l’observe souvent à l’affut dans une fente du bois.

Marpissa muscosa à l’affut dans une fente de bois

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Marpissa muscosa

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune, elle est présente dans toute la France sauf le midi et dans une grande partie de l’Europe.

HABITAT : c’est une espèce que l’on croise toujours sur le bois exposé au soleil : écorce de tronc d’arbre vivant ou mort, palissades, piquets de clôture, cabanes, bâtiments en bois.

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes apparaissent en fin d’été, et vivent jusqu’à l’été suivant.

Marpissa muscosa

BIOLOGIE :

Alimentation : comme toutes les araignées, elle se nourrit de proies vivantes. Elle les chasse à vue, en s’approchant discrètement puis en sautant d’une distance pouvant atteindre 10 cm. Un fil de soie la relie à son support en cas de chute ou d’échec. Ses proies sont parfois plus grosses qu’elle, elle les neutralise avec un venin puissant. Mais compte tenu de la taille de ses chélicères, elle est totalement inoffensive pour l’homme.

Reproduction : la femelle se confectionne une loge d’environ 2 cm tapissée de soie sous l’écorce ou dans une fente. Après une parade nuptiale elle y entraine le mâle pour s’accoupler, en mai. La loge sera ensuite agrandie jusqu’à 4 cm pour servir de nid durant l’été. Les œufs sont pondus dans des cocons aplatis, et les jeunes éclosent en fin d’été. Ils hivernent dans un cocon d’hivernage et seront matures l’été suivant.

Marpissa muscosa s’approchant de sa proie

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Bellmann, 2014. Guide photo des araignées et arachnides d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1929. La Faune de France Illustrée, tome II, Arachnides et Crustacés. Delagrave.

Roberts, 2009. Guide des Araignées de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes 

La galerie du Monde des Insectes 

Les araignées de mon jardin 

Araneae – Spiders of Europe

British spiders

Spiders of North-West Europe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *