Le lézard vert occidental

Il est bien plus discret que le lézard des murailles mais quand on le cherche, on le trouve. D’autant qu’il est souvent signalé sur les sites et brochures des organismes gérant les sentiers d’interprétation traversant ses biotopes de prédilection.

Lacerta bilineata Daudin, 1802

(Anciennement Lacerta viridis voir “Aire de Répartition / Statut”)

Lézard à deux bandes

Lacerta bilineata

Lacerta bilineata

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré, Reptile

Famille des Lacertidae

 

ETYMOLOGIE

Lacerta est le nom latin pour lézard.

bilineata : à deux lignes en latin toujours.

Les Anglais l’appellent de la même manière : Western green lizard.

 

DESCRIPTION :

Taille : Ce n’est pas le plus grand lézard visible en France mais il n’en reste pas moins impressionnant. Son corps peut mesurer jusqu’à 13 cm et sa queue mesure parfois plus de 2 fois la taille du corps (voir photo ci-dessous). Au total, presque 40 cm donc.

Forme, allure : C’est un grand lézard dont la tête paraît massive et tout particulièrement chez le mâle. Le museau en revanche est plutôt court.  Très souvent, on remarque aussi son tympan noir derrière son oeil.

Détail de la tête d'un lézard vert

Détail de la tête d’un lézard vert

Coloration :

Difficile de trouver un reptile aussi splendide en France. Certains spécimens affichent des verts pommes à la limite du “fluo” mais comme souvent chez les reptiles, les livrées possibles sont nombreuses. Pour compliquer la tâche, un dimorphisme sexuel est prononcé.

Ce sont donc les mâles qui affichent le vert le plus acidulé, très souvent, ils arborent de nombreux points noirs plus ou moins nets sur le corps. En période de reproduction, ils présentent une large gorge bleue : outil d’intimidation des autres mâles.

Les femelles sont plus variables. Généralement vertes ou marrons, elles peuvent arborer deux ou quatre lignes dans la longueur du corps. Certaines femelles peuvent également posséder une gorge bleue en période de reproduction.

Lézard vert avec la gorge bleue

Lézard vert avec la gorge bleue

Comportement :

Sa taille et son étonnant mimétisme n’entrent pas en compte dans sa témérité loin de là. Dans les milieux appropriés c’est d’ailleurs un prétendant aux bruits de fuite que vous entendrez dans les buissons et haies des bords de chemin.

S’il lui arrive de grimper aux arbustes, c’est bien souvent au sol qu’on le verra à l’affût au soleil. Dans ce genre de cas, on peut alors l’observer un certain temps si on respecte quelques mètres de distance et qu’on évite les mouvements.

 

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Attention ! Voici quelques critères qu’on retrouve chez la plupart des spécimens mais les mâles comme les femelles peuvent apparaitre bien différents que le spécimen ci-dessous. Se reporter au paragraphe « Coloration ».

lezard-proportion-corps-queue

 

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Il est présent et très bien implanté au sud d’une ligne allant de Brest à Belfort. Quasiment l’intégralité des mailles de 20 sur 28 km au sud de cette ligne sont positives dans l’Atlas des Amphibiens et Reptiles de France de J. Lescure et C. de Massary. Pour autant, il est sporadiquement présent au nord de cette ligne dans certains biotopes privilégiés. En effet, il est visible dans les Côtes d’Armor (22), la Manche (50) , le Calvados (14) ou encore dans chacun des département ceinturant Paris ainsi qu’à certains endroits d’Alsace.

Si la Région Pays de Loire est une région particulièrement privilégiée pour l’herpéto-faune, la carte éditée en décembre 2015 par le Groupe Herpétologique des Pays de Loire montre bien une omniprésence de l’espèce dans le territoire.

Les spécialistes considèrent l’espèce en progression vers le Nord. Au regard de son implantation solide, l’espèce n’est pas considérée comme menacée en France. En revanche, les “colonies” les plus septentrionales sont particulièrement surveillées et vulnérables. L’Alsace par exemple classe le lézard vert dans sa liste rouge des espèces menacées.

Comme pour l’ensemble des reptiles et amphibiens de France, cette espèce est protégée.

En Europe, le lézard vert occidental occupe le nord de l’Espagne, l’Italie et la Sicile. Suite aux avancées génétiques, il a été séparé du lézard vert oriental (Lacerta viridis) qui occupe l’intégralité des Balkans et de la Grèce. Très proches, les deux espèces produisent des hybrides au Nord-Est de l’Italie mais ces derniers ont une fertilité très limitée.

Juvénile de lézard vert

Juvénile de lézard vert

 

HABITAT : Les buissons denses et bien ensoleillés qui bordent les lisières ou les talus bien végétalisés sont des milieux de prédilection du lézard vert. C’est d’ailleurs pour ça qu’on l’observe assez régulièrement le long des chemins de randonnée notamment ceux traversant des landes et des ronciers.

 

PÉRIODE D’OBSERVATION :

Entre Avril et la fin septembre. Le reste du temps l’espèce hiberne.

 

BIOLOGIE :

Alimentation : Le lézard vert chasse dans les buissons denses et semble plutôt opportuniste. Le gros de son alimentation est constitué des nombreux insectes et invertébrés qui peuplent la végétation mais il ne rechigne pas à dévorer œufs et oisillons si l’occasion se présente.

Reproduction :

Directement après la sortie de l’hibernation, les accouplements ont lieu courant mai. Les mâles se livrent de violents combats où ils peuvent y laisser leur queue. Entre 6 et 23 œufs d’environ 15 sur 10 mm sont déposés par la femelle. Une semaine ou 15 jours plus tard, des jeunes qui mesurent déjà pas loin de 10cm (queue + corps)  sortent des œufs.

Juvénile Lacerta bilineata

Juvénile Lacerta bilineata

REFERENCES :

N. Arnold, D. Ovenden, 2004. Le guide herpéto. Delaschaux et Niestlé.

Bernhard, Grzimek, 1974. Le Monde Animal en 13 volumes – Tome VI Reptiles. Editions Stauffacher

Lescure, de Massary, 2012. Atlas des Amphibiens et Reptiles de France. Biotope Editions

Atlas régional du Groupe Herpétologique des Pays de Loire : http://www.groupeherpetopdl.org/cartes-des-reptiles

https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/77619

http://www.uni-heidelberg.de/institute/fak14/ipmb/phazb/pubwink/2009/01.2010.pdf

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *