Le lézard des murailles

Il n’y a que deux petits lézards gris en France, le lézard des murailles et le lézard vivipare, mais il n’est pas toujours facile de les distinguer l’un de l’autre.

Podarcis muralis

Podarcis muralis

Podarcis muralis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré, Reptile

Famille des Lacertidae

ETYMOLOGIE :

son nom anglais « common wall lizard » ou  « lézard des murs commun » est analogue au nom français.

le lézard des murailles

le lézard des murailles

DESCRIPTION :

Taille : Il mesure environ 7,5 cm sans la queue, soit une quinzaine de cm en tout

Forme, allure : Il apparaît assez aplati, avec des bandes longitudinales noires et blanches sur le coté, et plus nettement le long de la queue. La gorge est claire, blanchâtre ou crème. On en observe de nombreuses variantes régionales en particulier en zone méditerranéenne.

Coloration : C’est un petit lézard gris ou brun pour la tonalité générale, mais qui présente des dessins très variables, parfois teinté de vert ou de bleu.

Comportement : Excellent grimpeur, le lézard des murailles s’observe fréquemment sur les murs ( y compris ceux des habitations ), les parapets, les parois rocheuses, les rocailles. On le trouve aussi le long des voies de chemin de fer.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le lézard des murailles est répandu du centre de l’Espagne et de l’Italie jusqu’en Belgique et au sud des Pays-Bas. C’est une espèce très commune. Le lézard des murailles est une espèce protégée.

HABITAT : Il affectionne les endroits abrités et ensoleillés, dont les dunes littorales.

PÉRIODE D’OBSERVATION :

BIOLOGIE :

Alimentation : Tous les lézards sont diurnes, et sont des chasseurs actifs. Le lézard des murailles se nourrit surtout d’insectes et d’araignées.

lézard des murailles ayant capturé un criquet

lézard des murailles ayant capturé un criquet

Reproduction : A la différence du lézard vivipare, il pond des œufs. En période de reproduction, il n’est pas rare de voir des mâles s’attaquer et se mordre.

REMARQUES : Dans la majeure partie des régions Nord, Ouest et Centrale de l’Europe, il n’existe que deux espèces de petits lézards endémiques : le lézard des murailles et le lézard vivipare.

Pour les distinguer l’un de l’autre, téléchargez ce document.

Les lézards ont de nombreux prédateurs : les rapaces diurnes (dont le circaete Jean le Blanc, spécialisé dans la chasse des reptiles), les pie-grièches, les corneilles, les hérons, les rats et les hérissons ainsi que les belettes, hermines, renards et blaireaux. Mais le lézard des murailles, du fait de sa présence à proximité des habitations humaines, est souvent capturé par les chats, auxquels dans le meilleur des cas, il ne laisse que l’extrémité de sa queue qui pourra d’ailleurs régénérer.

Podarcis muralis

Podarcis muralis

RÉFÉRENCES :

Arnold & Burton, 1978. Tous les Reptiles et Amphibiens d’Europe en couleurs. Elsevier.

Reptiles et Amphibiens de France

Coronella. Herpétofaune de France et d’ailleurs

19 commentaires pour “Le lézard des murailles

  1. michel dit :

    il est présent dans toute l’Europe. Tous les endroits secs et ensoleillés sont des habitats probables.

  2. cogrenne pierrette dit :

    j’ai un lezard des murailles qui est tombé de mon grenier dans une piéce habitable (carrelage par terre…il se cache mais je l’aperçois quelque fois …..de quoi vat-il se nourrir cet hiver?; avec la porte fermer il ne peut pas sortir ..j’ai réussi a en remettre 1 dans sa cachette mais celui je ne peut pas ..et j’en suis désolée..si vous pouviez me conseiller j’en serai ravie …merci beaucoup

  3. Michel dit :

    Les lézards dans la nature hibernent durant l’hiver, ils se passent de nourriture. S’il trouve un endroit pas trop sec, celui-ci devrait survivre.

  4. Djamal dit :

    Merci pour l’aide à l’identification de ce petit lézard ‘familier’ !!! 🙂

  5. genero dit :

    il mange quoi les lezard?

  6. foued dit :

    Bjr,
    c’est quoi des lézards que je vois dans mon jardin plat et gris?

    • Michel dit :

      Ce sont probablement des lézards des murailles, l’autre espèce proche, le lézard vivipare est moins fréquent, moins plat, et plus discret. Pour les distinguer, il y a maintenant un document téléchargeable sur la fiche.
      Michel

  7. lise dit :

    C’est quoi leur rassion de tous les jours, combien d’insecte

  8. ESNEAULT dit :

    Bonjour,je voudrais savoir quel est son cycle de vie,merci de me repondre sur ce site.
    Bonne journée

    • Francois dit :

      L’espèce sort généralement de l’hibernation vers la fin février/début mars. Entre avril et août, plusieurs pontes ont lieu (généralement 3) comprenant chacune jusqu’à 10 oeufs. L’incubation dure quelques semaines (entre 6 et 10) et les petits sortent. La mortalité est très forte. Moins de 10% des jeunes atteignent l’âge de trois ans (Mou, 1987 in Naulleau, 1990). En octobre / début novembre, l’hibernation reprend.

      • Léa dit :

        Bonjour,
        sauriez-vous où trouver les lieux de ponde des lézards des murailles s’il vous plaît ? Je veux dire, les femelles, elles pondent plus dans le sable, dans l’argile, à l’ombre, au pied des arbres, au sec… ?
        Merci d’avance de votre réponse.

        • Francois dit :

          L’espèce pond dans un petit trou à même le sol ou sous une pierre généralement dans des endroits dégagés de végétation.

  9. Leroy dit :

    Il mange des mouche aussi

  10. Bonjour
    J’ai depuis 3 ans une famille de lézards dans mon mur de pierres meulières et qui se reproduit en toute tranquillité sous ma surveillance !!!!
    Cependant, ce matin à l’aube , j’ai découvert que l’entrée de leur refuge était totalement dévastée et agrandie !
    Ayant également des mulots dans mon petit jardin totalement clos de murs , peuvent-ils être responsables et sont. ils des prédateurs pour les lezards ?
    Cela c’est passé durant la nuit .
    Merci pour votre réponse et solutions.
    Cordialement
    Brigitte PETIT

    • Francois dit :

      Bonjour,

      effectivement, tout cela ressemble à des signes de prédation. Peut-être d’un petit mustélidé typiquement une fouine ou une belette.

  11. Herma dit :

    Très bon article !
    J’ai quatre petits (des bébé) lézard des murailles chez moi et j’aimerais savoir
    dans quel environnement les faire hiberner.
    Merci beaucoup !

  12. brigitte Gilles-Lagrange dit :

    Bonjour,
    Merci pour toutes les infos que vous mettez à notre disposition.
    Des travaux de renforcement et comblement doivent être effectués sur une poutre de colombage creuse à l’intérieur et qui abrite des lézards. Je suis très inquiète pour eux. Peut-on les déranger pendant l’hibernation ? quel type d’abri mettre à proximité ? Ou bien faut-il essayer de les attraper (comment ?) pour les déménager ailleurs ? et où ?
    Ils aiment la facade de ma maison, et malheureusement j’en trouve parfois écrasé dans l’embrasure des fenètres …
    Un grand merci pour vos conseils éclairés

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.