Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.
Quel est cet animal vous aide à déterminer les animaux de tout genre que vous pouvez rencontrer en France et en Europe.

Le lézard des murailles

Il n’y a que deux petits lézards gris en France, le lézard des murailles et le lézard vivipare, mais il n’est pas toujours facile de les distinguer l’un de l’autre.

Podarcis muralis

Podarcis muralis
Podarcis muralis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré, Reptile

Famille des Lacertidae

ETYMOLOGIE :

son nom anglais « common wall lizard » ou  « lézard des murs commun » est analogue au nom français.

le lézard des murailles
le lézard des murailles

DESCRIPTION :

Taille : Il mesure environ 7,5 cm sans la queue, soit une quinzaine de cm en tout

Forme, allure : Il apparaît assez aplati, avec des bandes longitudinales noires et blanches sur le coté, et plus nettement le long de la queue. La gorge est claire, blanchâtre ou crème. On en observe de nombreuses variantes régionales en particulier en zone méditerranéenne.

Coloration : C’est un petit lézard gris ou brun pour la tonalité générale, mais qui présente des dessins très variables, parfois teinté de vert ou de bleu.

Comportement : Excellent grimpeur, le lézard des murailles s’observe fréquemment sur les murs ( y compris ceux des habitations ), les parapets, les parois rocheuses, les rocailles. On le trouve aussi le long des voies de chemin de fer.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

SONY DSC

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : Le lézard des murailles est répandu du centre de l’Espagne et de l’Italie jusqu’en Belgique et au sud des Pays-Bas. C’est une espèce très commune. Le lézard des murailles est une espèce protégée.

HABITAT : Il affectionne les endroits abrités et ensoleillés, dont les dunes littorales.

PÉRIODE D’OBSERVATION :

BIOLOGIE :

Alimentation : Tous les lézards sont diurnes, et sont des chasseurs actifs. Le lézard des murailles se nourrit surtout d’insectes et d’araignées.

lézard des murailles ayant capturé un criquet
lézard des murailles ayant capturé un criquet

Reproduction : A la différence du lézard vivipare, il pond des œufs. En période de reproduction, il n’est pas rare de voir des mâles s’attaquer et se mordre.

REMARQUES : Dans la majeure partie des régions Nord, Ouest et Centrale de l’Europe, il n’existe que deux espèces de petits lézards endémiques : le lézard des murailles et le lézard vivipare.

Pour les distinguer l’un de l’autre, téléchargez ce document.

Les lézards ont de nombreux prédateurs : les rapaces diurnes (dont le circaete Jean le Blanc, spécialisé dans la chasse des reptiles), les pie-grièches, les corneilles, les hérons, les rats et les hérissons ainsi que les belettes, hermines, renards et blaireaux. Mais le lézard des murailles, du fait de sa présence à proximité des habitations humaines, est souvent capturé par les chats, auxquels dans le meilleur des cas, il ne laisse que l’extrémité de sa queue qui pourra d’ailleurs régénérer.

Podarcis muralis
Podarcis muralis

RÉFÉRENCES :

Arnold & Burton, 1978. Tous les Reptiles et Amphibiens d’Europe en couleurs. Elsevier.

Reptiles et Amphibiens de France

Coronella. Herpétofaune de France et d’ailleurs

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

29 commentaires sur “Le lézard des murailles”