L’œdipode grenadine

L’œdipode grenadine doit son nom à la couleur de ses ailes membraneuses. C’est une espèce limitée à quelques départements côtiers de la Méditerranée et de la côte Atlantique jusqu’en Vendée.

Acrotylus insubricus insubricus

L’ œdipode milanaise

Acrotylus insubricus insubricus

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Orthoptère Caelifère.

Famille des Acrididae, sous-famille des Locustinae (ou des Oedipodinae).

ETYMOLOGIE :

insubricus viendrait de insuber qui désigne un peuple latin qui vivait au-delà du Pô (vu de Rome), ce qui correspond à la région milanaise

l’œdipode grenadine

DESCRIPTION :

Taille : cette espèce est plus petite que les œdipodes du genre Œdipoda. Le mâle mesure 14 mm et la femelle 18 à 19 mm.

Forme, allure : Les œdipodes sont des criquets massifs aux yeux placés très haut sur la tête et qui ont presque toujours les ailes membraneuses colorées. Le genre Acrotylus, proche d’Œdipoda répond à ces critères. Chez Acrotylus insubricus, la bases des ailes est colorée en rouge et leur extrémité hyaline, les deux parties sont séparées par une tache brune en forme de croissant. Contrairement aux Œdipoda, il a le corps pubescent au niveau des pattes, de la face ventrale et du thorax. Les yeux sont gros et saillants. Le pronotum est court, aux carènes peu distinctes et il est arrondi vers l’arrière. En outre, il présente un caractère qui aide beaucoup à la détermination : un point blanc sur le coté. Les ailes antérieures ou tegmina dépassent l’extrémité de l’abdomen ainsi que les « genoux » des pattes postérieures. Les fémurs postérieurs sont brun noir du coté interne et présentent sur le dessus 3 marques sombres. Les tibias sont bruns avec des épines noires.

Coloration : comme chez le plupart des criquets, la coloration varie énormément selon les individus. L’œdipode grenadine peut être brun plus ou moins foncé, testacé, grisâtre, verdâtre.

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Acrotylus insubricus insubricus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il s’agit d’une espèce méditerranéenne et pour la France, limitée aux départements côtiers de la Méditerranée ainsi que sur la côte Atlantique jusqu’en Charente Maritime.

HABITAT : milieux exposés au soleil, chauds et secs, avec un sol de nature sablonneuse ou pierreuse. On le trouve également dans les dunes littorales.

Acrotylus insubricus insubricus

PÉRIODE D’OBSERVATION : mars à mai (réapparition des adultes nés l’année précédente et qui ont hiverné). Septembre – octobre jusqu’aux premiers froids pour la génération de l’année.

l’œdipode grenadine

BIOLOGIE :

Alimentation : les Acrididae sont herbivores.

Reproduction : la reproduction a lieu au printemps et concerne les adultes nés l’année précédente, qui ont hiverné et qui sortent de leur léthargie. Les larves se développent jusqu’en début d’automne où apparaissent les adultes de l’année qui hiverneront quand la saison froide arrive.

Acrotylus insubricus insubricus

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

RÉFÉRENCES SUR LES ORTHOPTÈRES :

Bellmann & Luquet, 2009. Guide des Sauterelles, Grillons et Criquets d’Europe occidentale. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1923. La Faune de France Illustrée, tome III, Myriapodes et Insectes Inférieurs. Delagrave. (sous le nom Œdipoda isubrica).

Sardet, Roesti & Braud. 2015. Cahier d’identification des Orthoptères de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope Editions.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES ORTHOPTÈRES :

(pdf) Identification des Orthoptères de Vendée. Michel Clémot.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.