Le ragondin

Abondant dans certaines régions, c’est vraiment un gros rongeur. A ne pas confondre avec le rat musqué !

Myocastor coypus

Le myocastor

Myocastor coypus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Vertébré Mammifère Rongeur

Famille des Myocastoridae

ETYMOLOGIE :

en anglais, son nom est « coypu ».

DESCRIPTION :

Taille : Le ragondin est un animal de taille déjà respectable, sa longueur adulte varie entre 72 et 105 cm (dont la moitié pour la queue) et son poids est de l’ordre de 6 à 9 kg, c’est l’un des plus grands rongeurs.

Forme, allure : Le ragondin possède une grosse tête, des incisives de couleur rouge-orangé, ses oreilles sont courtes, arrondies et velues, son museau carré est assez caractéristique.

Coloration : Son pelage est brun foncé, plus sombre sur le dos.

Comportement : Comme le rat musqué, il a la mauvaise habitude de creuser des terriers dans les berges des canaux et dans les digues, ce qui lui vaut d’être pourchassé. Il nage très bien mais lentement.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Myocastor coypus

COMMENT RECONNAITRE LE RAT MUSQUÉ DU RAGONDIN :

La taille : celle du ragondin est 2 à 3 fois plus importante que celle du rat musqué

La queue : aplatie latéralement chez le rat musqué, de section circulaire chez le ragondin

La tête : zone plus claire autour des oreilles chez le ragondin, moustaches blanches également chez le ragondin (sombres pour le rat musqué)

Les oreilles : très discrètes chez le rat musqué, mais dépassent plus chez le ragondin

La nage : le rat musqué nage assez enfoncé dans l’eau, la tête émerge nettement, pour le ragondin, la tête et le bas du dos forment deux parties émergentes séparées d’un creux.

le ragondin

le ragondin

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : presque partout en France.

HABITAT : Le ragondin et le rat musqué ont le même habitat : canaux de marais, rivières lentes, étangs. Ils peuvent ainsi cohabiter sur certaines zones.

PÉRIODE D’OBSERVATION : toute l’année

Myocastor coypus

Myocastor coypus

BIOLOGIE :

Alimentation : le ragondin est herbivore et se nourrit de plantes aquatiques, mais aussi de plantes terrestres et parfois de céréales cultivées ou de betteraves.

Reproduction : Il construit son nid en surface, dans la végétation, il y a deux portées par an avec 2 à 9 jeunes à chaque fois.

jeune ragondin

jeune ragondin

REMARQUES : Le ragondin est un gros rongeur qui a été, comme le rat musqué, introduit d’Amérique (du Sud pour le ragondin) en Europe pour sa fourrure, dès le 19ème siècle. Il est proche du rat musqué avec lequel on peut le confondre, mais il atteint une taille deux à trois fois plus grande.

Il a pour cela peu de prédateurs, à part quelques prélèvements des renards sur les jeunes. C’est donc aussi une espèce invasive.

Myocastor coypus

RÉFÉRENCES :

Burton, 1976. Tous les Mammifères d’Europe en couleurs. Elsevier.

Dobroruka & Berger, 1987. Guide des Mammifères d’Europe. Hatier.

Groupe Mammalogique Normand, 2004. Les Mammifères sauvages de Normandie. GMN.

Mac Donald & Barrett, 1995. Guide complet des Mammifères de France et d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Van den Brink, 1977. A field guide to the Mammals of Britain and Europe. Collins.

http://www.geml.fr/index.php

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *