La frangée

C’est une grande noctuelle difficile à repérer dans la journée, mais elle est attirée par la lumière et tous les exemplaires photographiés ici sont venus au piège lumineux utilisant une lampe UV.

Noctua fimbriata Schreber,1759

La noctuelle frangée

Noctua fimbriata

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Lépidoptère Hétérocère

Famille des Noctuidae (noctuelles) ; sous-famille des Noctuinae.

ETYMOLOGIE :

Noctua signifie « chouette », en raison probablement de l’activité nocturne, et fimbriata veut dire « frangée »

En anglais, elle s’appelle « Broad-bordered yellow underwing », le terme « yellow underwing » ou « ailes postérieures jaunes » désigne les espèces du genre Noctua. Ces ailes jaunes sont bordées de noir, et chez Noctua fimbriata, cette marge noire est très large.

la frangée

DESCRIPTION :

Taille : son envergure se situe entre 45 et 55 mm

Forme, allure : c’est une noctuelle aux ailes antérieures étroites et allongées, qui se recouvrent partiellement au repos. La coloration est très variable, mais les motifs relativement constants avec une tache sombre triangulaire sur le bord costal de l’aile antérieure, près de l’apex. Cette tache se situe entre deux lignes transversales claires. Sur les ailes antérieures les taches réniforme et orbitale sont plus ou moins contrastées mais marquées par leur contour clair. Les mâles sont généralement rougeâtres, verdâtres ou brunâtres, mais plus foncés que les femelles qui sont claires, gris-jaunâtre. Les ailes postérieures sont jaunes orangées avec une large marge noire.

la noctuelle frangée

Coloration : très variable, voir ci-dessus.

Comportement : c’est une espèce qui vole la nuit. Attirée par la lumière, on la capture couramment avec des pièges lumineux.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Noctua fimbriata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : l’espèce est présente en Europe du centre et du sud, elle se raréfie vers le nord. Par contre son aire de répartition s’étend à l’est jusqu’en Asie mineure. C’est une espèce commune.

HABITAT : on la rencontre dans des milieux ouverts, lisières de zones boisées, parcs, même dans les jardins en zone urbaine.

Noctua fimbriata

PÉRIODE D’OBSERVATION : les adultes volent de mai-juin à septembre.

BIOLOGIE :

Alimentation

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. Les chenilles se rencontrent entre septembre et mai, elles atteignent 55 mm. Elles sont brunes ou vertes, avec des stigmates clairs cerclé de noir et des taches sombres. Elles ne se nourrissent que la nuit et vivent cachées dans la journée. Elles sont particulièrement polyphages et se développent sur des arbustes ou des plantes basses : le saule marsault, le prunellier, l’aubépine, le genêt, l’ortie dioïque, le pissenlit, la patience, la violette, . Ce sont les chenilles qui hivernent près du sol à un stade encore jeune. La nymphose a lieu sous terre.

la noctuelle frangée

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Lepertel & Quinette, 2016. Atlas des papillons de nuit de Basse-Normandie et des Iles Anglo-Normandes. Les noctuelles. GRETIA.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Orhant et Wambeke, 2010. Atlas des papillons de nuit du Nord-Pas de Calais. GDEAM.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom Triphaena fimbria)

Robineau, 2011. Guide des Papillons nocturnes de France. Delachaux & Niestlé.

Waring & Townsend, 2004. Field Guide to the Moths of Great Britain and Ireland (première édition en 2003). British Wildlife Publishing.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Butterflies and moths of Switzerland (Suisse – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Moths and Butterflies of Europe and North Africa (Italie – en anglais et en français)

European Lepidopteres (France – en Français)

UK moths (UK – en anglais)

British Lepidoptera

Lépi Net (France – en français)

Hantsmoths (UK – en anglais)

Northumberland moths (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.