La Diane

Cette superbe espèce habite le pourtour méditerranéen, sa chenille est monophage, elle ne se développe que sur les aristoloches ce qui explique sa répartition par taches dans des friches, des landes, des rocailles, mais toujours en milieu ouvert et ensoleillé.

Zerynthia polyxena Denis & Schiffermüller,1776

Zerynthia polyxena

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Lépidoptère Rhopalocère

Famille des Papilionidae

ETYMOLOGIE :

Les noms de genre et d’espèce sont empruntés à la mythologie grecque, une tradition initiée par Linnée en 1758 pour les papillons rhopalocères. Zerynthia désigne une habitante de la ville de Zerynthe, non loin de Troie, et polyxena renvoie à Polyxène, fille du roi Priam.

Le nom vernaculaire, la Diane, (ou parfois la Thaïs), reste fidèle à cette tradition.

L’espèce n’est pas représentée en Grande Bretagne, mais elle a un nom vernaculaire en anglais : « southern festoon », le festonné du sud.

la Diane

DESCRIPTION :

Taille : son envergure se situe entre 50 et 56 mm

Forme, allure : les ailes sont jaune (de très pâle à ocre selon les individus) avec de larges marques noires, rouges et bleues plus ou moins carrées sur l’avant. Les marges des ailes antérieures et postérieures sont ornées de marques noires festonnées. L’aile postérieure présente une tache noire coupée d’une ligne claire, et des lunules rouges (parfois absentes).

Il existe une espèce très proche, Zerynthia rumina, la Proserpine, qui possède beaucoup plus de marques rouges, en particulier sur l’aile antérieure qui n’en présente pas chez la Diane.

Coloration : jaune pâle, noir et rouge

Comportement : c’est une espèce au vol lent.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Zerynthia polyxena

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce se rencontre sur tout le pourtour méditerranéen. En France elle est localisée au sud est. Elle est présente en Europe du sud, Italie, Autriche, Slovaquie, Tchéquie, mais absente en Espagne.

HABITAT : c’est une espèce thermophile qui recherche les milieux ouverts et exposés : prairies, talus, rocailles, landes, friches

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mi-mars à mai.

Zerynthia polyxena

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent diverses fleurs de préférence de couleur jaune, les larves se développent sur les aristoloches (Aristolochia spp.)

Reproduction : il n’y a qu’une génération par an. La femelle pond ses œufs isolément ou par groupes sur le dessous des feuilles basses des aristoloches. Ils éclosent en une semaine et la chenille se développe sur les aristoloches en 4 à 5 semaines puis se nymphose. Les chenilles mesurent jusqu’à 35 mm, elles sont claires avec des motifs brunâtres, des points noirs et la tête marron clair. Elles présentent 4 rangées de protubérances (scoli) rosâtres avec la pointe noire. C’est la chrysalide qui hiverne.

la Diane

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Brock, 2017. A photographic guide to insects of southern Europe & the Mediterranean. Pisces Publications.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

RÉFÉRENCES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Bellmann, 2008. Quel est donc ce papillon ? Nathan.

Carter & Hardgreaves, 2008. Guide des chenilles d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Higgins & Riley, 1975. Guide des Papillons d’Europe. Delachaux & Niestlé. (première édition française en 1971.).

Lafranchis T.2016. Papillons de France. Guide de détermination des papillons diurnes. Diatheo.

Laplanche & Corge, 2008. Papillons de Méditerranée. Edisud.

Martiré, Merlier & Turlin, 2016. Guide des plus beaux papillons et leurs fleurs favorites. Belin.

Novak & Severa, 1983. Le multiguide nature des papillons d’Europe. Bordas.

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave. (sous le nom de Thaïs polyxena)

Tolman & Lewington, 2009. Collins butterfly guide. Collins.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES LÉPIDOPTÈRES :

Lepiforum (Allemagne – en allemand)

Pyrgus. European Lepidoptera and their ecology (Suisse – en anglais et en allemand)

Moths and Butterflies of Europe and North Africa (Italie – en anglais et en français) 

Eurobutterflies (USA – en anglais)

European Lepidopteres (France – en Français)

Lépi Net (France – en français)

Butterflies of France (France – en anglais )

Pathpiva (France – en français)

Farfalle e falene (Italie – en italien et en anglais)

Papillons de Poitou-Charentes (France – en français)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.