Le graphosome italien

Une punaise fréquente l’été et surtout sur les ombellifères. Sa livrée rayée rouge et noire facilite sa détermination.

Graphosoma italicum

Graphosoma italicum

Graphosoma italicum

( Graphosoma lineatum est parfois considéré comme une synonymie, parfois comme une espèce à part).

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte, Hémiptère Hétéroptère

Famille des Pentatomidae

ETYMOLOGIE : Graphosoma = vient du grec qui veut dire écrire, italicum = d’Italie

en anglais, son nom est « italian striped stink bug », littéralement « punaise puante rayée italienne ».

le graphosome italien

le graphosome italien

DESCRIPTION :

Taille : environ 1 cm

Forme, allure : allure trapue, large écusson (scutellum) recouvrant tout l’abdomen (à cause de ce large écusson, il était autrefois classé parmi les Scutelleridae, en effet chez les Pentatomidae, l’écusson est généralement plus réduit). Les tarses ont 3 articles, les antennes ont 5 articles.  Les graphosomes ont des ailes membraneuses en dessous des hémélytres, elles sont capables de voler.

Coloration : rouge avec des rayures noires longitudinales, 6 sur le corselet (pronotum), et 4 sur l’écusson. Les bords de l’abdomen sont visibles en vue dorsale et sont également rayés rouges et noirs. Coloration très voyante, associée à un très mauvais goût, elle est vite considérée par les prédateurs comme un signal à éviter, on parle de coloration aposématique. Beaucoup d’insectes toxiques sont également rouges et noirs.

Comportement : cherche les endroits chauds et exposés au soleil. Sans être vraiment considéré comme grégaire, le graphosome italien se rencontre souvent en nombres, particulièrement pendant la période de reproduction.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

 Graphosoma italicum

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

Présent dans toute l’Europe méridionale et centrale. Présent dans la France entière, mais plus fréquent au sud de la Loire.

HABITAT : prairies, talus.

PÉRIODE D’OBSERVATION : août à juin de l’année suivante

BIOLOGIE :

Alimentation : Le graphosome italien se nourrit de sève, qu’il prélève grâce à son rostre. Il se rencontre souvent sur les ombellifères.

Reproduction : Une parade nuptiale précède l’accouplement. La femelle dépose ses œufs sur les feuilles, par groupes. Elle surveille généralement plusieurs jours les jeunes après leur éclosion. Les Hémiptères sont hétérométaboles, c’est à dire à métamorphose incomplète, les larves rappellent l’allure des adultes et partagent les mêmes biotopes et la même alimentation.  Chez le graphosome italien, la coloration rouge n’apparaît qu’à la dernière mue larvaire, auparavant ils sont bruns, d’une couleur plus homochromique. Il y a 5 stades larvaires au cours desquels les ailes se développent progressivement.

Pour plus de détails, consulter ce lien :

http://www.insectes-net.fr/graphosoma/graphosoma2.htm

accouplement de graphosomes italiens

accouplement de graphosomes italiens

 

larves de Graphosoma italicum

 

 

adulte et larves de graphosome italien

REMARQUES :

Une espèce proche, méditerranéenne, présente une coloration très proche. Il s’agit de Graphosoma semipunctatum, reconnaissable à son corselet ponctué et non rayé.

Graphosoma semipunctatum

RÉFÉRENCES :

Chinery, 1973

Chinery, 2005

Bellmann, 2006

Reichholf-Riehm, 1983

Perrier, 1935

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

British Bugs

Hétéroptères de Belgique

 

Graphosoma italicum

 

graphosome italien

 

accouplement de graphosomes italiens

3 commentaires pour “Le graphosome italien

  1. HORLAVILLE JEAN-PIERRE dit :

    C’est regrétable qu’un tel exposé ne soit pas plus aisé à lire. C’est la grande mode à notre époque d’écrire en caractère couleur fade et de surcroit, ton sur ton.
    Par contre le sujet est bien documenté et les photos superbes.
    Cordialement, un pationné de la nature

  2. Christelle dit :

    Merci pour ces informations et photos. Ces petites punaises sont très jolies et cet été chez moi formaient de nombreux couples sur des ombellifères dans mon jardin, j’ai l’impression qu’elles se sont accouplées tout juillet!

  3. Élisabeth dit :

    Bonjour, si vous estes spécialiste des pentatomes, j’en ai trouvé un avec des ornements d’une grande complexité sur un figuier, je serais curieuse de savoir son nom. Merci

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.