La punaise américaine

Elle vient bien des Etats-Unis, arrivée en 1999, elle continue sa progression et elle est considérée comme espèce invasive.

Leptoglossus occidentalis

La punaise des pins

Leptoglossus occidentalis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Coreidae

ETYMOLOGIE : Leptoglossus = rostre allongé et occidentalis = occidental (vient de l’Ouest des USA).

la punaise américaine
la punaise américaine

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure de 1,5 à 2 cm.

Forme, allure : allure générale de Coreidae, assez allongée, longues pattes et tête également allongée. Les antennes sont assez longues avec 4 articles. Les yeux sont rouges, et il y a une paire d’ocelles entre eux. Les fémurs des pattes postérieures portent des épines, les tibias sont aplatis. Le rostre est long et fin, constitué de 4 segments articulés.

Coloration : dominante brun roux, sur chaque hémi-élytre on observe un dessin blanchâtre en forme de losange ou de W (ligne blanche horizontale en zigzag). La face supérieure de l’abdomen est jaune-orangée avec 5 tâches transversales foncées

Comportement : cherche dans les maisons un abri pour passer l’hiver.

la punaise des pins

DÉTAILS À VÉRIFIER :

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : il s’agit d’une espèce américaine, originaire de la Californie, elle a colonisé les USA. Introduite en Europe en 1999 (en Italie), observée au Havre en 2006, elle est aujourd’hui recensée dans une grande partie de la France et est considérée comme invasive.

HABITAT : se répand là où il y a des résineux, parcs et jardins entre autres.

dsc01443
vue ventrale de la punaise américaine, montrant la taille de son rostre

PÉRIODE D’OBSERVATION :

BIOLOGIE :

Alimentation : exclusivement phytophage, cet hétéroptère se nourrit sur les conifères. Il se nourrit sur les cônes et les inflorescences de nombreuses espèces de résineux, y compris d’ornement.

Reproduction : la reproduction se déroule après la période d’hivernage. Les adultes se regroupent grâce à l’émission de phéromones. La femelle pond sur les aiguilles de conifères.

Leptoglossus occidentalis

RÉFÉRENCES :

Les pages entomologiques d’André Lequet

http://www.inra.fr/opie-insectes/pdf/i155didier1.pdf

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

56 commentaires sur “La punaise américaine”