La mouche de midi

C’est une jolie mouche noire et or. Elle passe une bonne part de son temps posée au soleil sur un tronc d’arbre ou un piquet de cloture.

Mesembrina meridiana Linnaeus,1758

La mésembrine de midi

Mesembrina meridiana

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Diptère

Famille des Muscidae

ETYMOLOGIE :

Mesembrina = du milieu du jour

meridiana = de midi.

En anglais, on la nomme également « noon fly », la mouche de midi.

la mouche de midi

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure entre 9 et 13 mm.

Forme, allure : La mouche de midi est une grande mouche d’allure trapue, assez jolie et assez facile à reconnaître : La tête et le thorax sont noir brillant, et la base des ailes orangée. Les gènes (joues) sont jaune d’or. De longues soies noires partent du bord postérieur du scutellum. Les femelles ont les yeux plus écartés que les mâles. Attention à ne pas la confondre avec Tachina grossa, l’échinomye grosse, qui a une pilosité jaune au niveau de l’occiput.

Coloration : noir et jaune doré.

Comportement : La mouche de midi doit son nom a un aspect de son comportement, elle s’observe très souvent en plein soleil, sur diverses plantes, surtout les ombellifères, sur le sol ou sur le coté exposé des troncs d’arbres.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Mesembrina meridiana

Mesembrina meridiana

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : La mouche de midi est très fréquente en Europe; souvent abondante. On la trouve dans la France entière.

HABITAT : Les mouches de midi sont présentes dans les prairies, le bocage où l’on pratique l’élevage bovin.

PÉRIODE D’OBSERVATION : L’adulte vole de mars à septembre voire octobre.

Mesembrina meridiana

BIOLOGIE :

Alimentation : Les adultes sont floricoles, ils se nourrissent de nectar, de pollen et se rencontrent donc très souvent sur les plantes à fleurs. Le contraste de ce régime est important avec celui des larves qui se développent dans les bouses de vache. Elles ne sont pourtant pas coprophages, mais carnivores, et recherchent justement les larves coprophages d’autres espèces d’insectes dont est constitué leur régime alimentaire.

Reproduction : Assez curieusement, la femelle ne pond que quelques œufs au cours de sa vie, et dépose chacun dans une bouse différente, évitant ainsi une concurrence alimentaire qui pourrait être fatale à sa descendance.

la mouche de midi

REMARQUES :

Pour ceux qui cherchent des modèles pour progresser en macro-photographie, la mouche de midi est un sujet de choix. A condition de ne pas lui faire d’ombre, vous pourrez l’approcher assez facilement.

Mesembrina meridiana

 

Mesembrina meridiana

 

mouche de midi

RÉFÉRENCES :

Bellmann, 2006. Insectes et principaux arachnides. Vigot. (première édition en 1999).

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Leraut, 2008. Le guide entomologique. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Haupt, 2000. Guide des Mouches et des Moustiques. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les pages entomologiques d’André Lequet

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

Diptera Info

Nature Spot Leicestershire and Rutland

2 commentaires pour “La mouche de midi

  1. Jean Ygnard dit :

    merci pour cette nouvelle belle fiche passionnante
    Une petite correction elle mesure 9 à 13mm et non cm !!!
    Bien cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *