La mouche de la bardane

Les Tephritidae, ou « mouches de fruits » sont responsables de dégâts parfois importants comme sur l’olivier ou le manguier. Cette espèce pond dans les fleurs de la bardane, une galle se développe où grandira la larve.

Terellia tussilaginis Fabricius,1775

Terellia tussilaginis sur une fleur de bardane

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte, Diptère, Brachycère, Cyclorrhaphe

Famille des Tephritidae

ETYMOLOGIE :

Le nom d’espèce, tussilaginis, fait référence au tussilage, plante également appelée le pas d’âne, et il est qualifié d’impropre par Remy Perrier.

Son nom en anglais est « burdock gall fly », la mouche galligène de la bardane.

femelle de la mouche de la bardane

DESCRIPTION :

Taille : c’est une petite mouche dont la taille est comprise entre 4 et 7 mm.

Forme, allure : le corps est assez clair, brun pâle à vert jaunâtre. On remarque immédiatement les ailes barrées de bandes noires, le nombre, la forme et la couleur de ces bandes sert à différencier les espèces. La moitié antérieure du pronotum est brun rougeâtre. Les yeux sont verts avec des reflets colorés. Les femelles se reconnaissent à leur long ovipositeur.

Coloration : brun clair

Comportement :

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Terellia tussilaginis

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT :

HABITAT : on les trouve dans des friches ou des bords de chemins en paysage de bocage ou de zones boisées.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juin à août, période de floraison de la bardane.

femelle de Terellia tussilaginis

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes butinent et se rencontrent sur diverses fleurs.

mâle de la mouche de la bardane

Reproduction : les femelles pondent dans les capitules de la bardane (Arctium lappe, Arctium minus, Arctium tomentosa), et une galle se forme autour de l’œuf. La larve se développe dans la galle en consommant les tissus végétaux. Elle se nymphose également dans la galle.

accouplement de mouches de la bardane

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Perrier, 1937. La Faune de France Illustrée, tome VIII, Diptères, Aphaniptères (par Séguy). Delagrave. (sous le nom Orellia tussilaginis).

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Nature Spot. Recording the wild life of Leicester & Rutland (UK – en anglais)

Eakringbirds. The website dedicated to Nottinghamshire’s invertebrate fauna (UK – en anglais)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES DIPTÈRES :

Diptera.info (UK – en anglais)

Dipterists forum (UK – en anglais)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.