Le zabre des céréales

Ce carabidé est plutôt trapu avec des pattes assez courtes. Il ne poursuit pas ses proies car il se nourrit de céréales à tous les stades de sa vie. Il était jadis considéré comme un ravageur de cultures, mais ses populations actuelles ne sont plus responsables de gros dégâts.

Zabrus tenebrioides Goeze,1777

Le zabre bossu

Zabrus tenebrioides

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Coléoptère

Famille des Carabidae

ETYMOLOGIE :

Zabrus signifie « vorace » et tenebrioides « à l’allure de ténébrion »

le zabre des céréales

DESCRIPTION :

Taille : elle varie entre 13 et 17 mm.

Forme, allure : c’est un Carabidae un peu massif et aux pattes assez courtes pour cette famille, et qui rappelle, comme l’indique son nom d’espèce, l’allure des Tenebrionidae. Le corps est épais, le plus souvent noir, mais aussi brun foncé ou brun-rouge parfois. Les mâles sont plutôt brillants et les femelles mates. Le dessous est brunâtre et partiellement ponctué. Le pronotum est plus large que long, avec les bords convexes et deux fossettes granuleuses à la base. La base du pronotum est plus large que les élytres et les angles postérieurs sont droits. Les élytres sont bombés, ils sont striés avec les bords parallèles. Il y a une striole basale sur la deuxième interstrie. Les élytres recouvrent des ailes membraneuses. Les tibias présentent de fortes épines.

Zabrus tenebrioides

Coloration : noir, brun-foncé, parfois brun-rouge.

Comportement : les adultes volent la nuit assez près du sol dans les champs de céréales, ils restent le jour au pied des plants.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Zabrus tenebrioides

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce commune, elle est présente dans toute la France, et dans presque toute l’Europe sauf au sud de l’Espagne et dans les Pays scandinaves.

HABITAT : c’est une espèce associée aux cultures de céréales en plaine, on le trouve aussi dans les friches.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à septembre.

le zabre des céréales

BIOLOGIE :

Alimentation : les adultes se nourrissent des fleurs et des jeunes épis de céréales.

Reproduction : Il y a une génération par an. La femelle pond jusqu’à 250 œufs en juin-juillet dans une galerie souterraine à partir de laquelle les larves creusent dans le sol des galeries de 15 à 30 cm où elles séjournent dans la journée. La nuit, elles rongent le collet des plants de céréales et les feuilles. Les larves hivernent dans leur galerie et la nymphose a lieu dans le sol au printemps suivant en avril-mai. Les adultes émergent en 2 à semaines.

face ventrale de Zabrus tenebrioides

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

RÉFÉRENCES SUR LES COLÉOPTÈRES :

Albouy et Richard, 2017. Coléoptères d’Europe. Delachaux et Niestlé.

Du Chatenet, 1986. Guide des Coléoptères d’Europe. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave.

SITES GÉNÉRALISTES :

Le Monde des Insectes (France – en français)

Les Insectes – site de Alain Ramel (France – en français)

Fauna Europaea (Allemagne – en anglais)

SITES SUR LES COLÉOPTÈRES :

The Coleopterist (UK – en anglais)

UK Beetles https://www.ukbeetles.co.uk

Käfer Europas (Allemagne – en allemand)

Koleopterologie (Allemagne – en allemand)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.