La coccinelle des friches

Une nouvelle espèce de coccinelle, commune et parfois abondante, et qui est l’une des premières espèces à s’installer dans les zones en friches.

Hippodamia variegata Goeze,1777

Hippodamia variegata

POSITION SYSTÉMATIQUE :

Insecte Coléoptère

Famille des Coccinellidae

ETYMOLOGIE :

Hippodamia est un nom de genre issu de la mythologie grecque. Hippodamia était l’épouse de Pelops, fils de Tantale et roi de Grèce, qui a donné son nom au Péloponnèse.

variegata veut dire varié, variable.

Les anglais l’appellent Adonis’ ladybird, « la coccinelle d’Adonis », en référence à son ancien nom de genre Adonia.

la coccinelle des friches

DESCRIPTION :

Taille : elle mesure entre 4 et 6 mm.

Forme, allure : c’est une coccinelle un peu allongée, dont les couleurs sont les mêmes que celles de la coccinelle à 7 points. Elle possède également des points noirs, le plus souvent 3 par élytre, parfois ces points sont plus nombreux, parfois ils peuvent fusionner. De même le pronotum arbore une marque noire bordée de blanc sur l’avant et les cotés et qui peut avoir une forme variable, parfois une sorte de couronne avec 2 ou 4 lobes au centre desquels il y a une tache claire.

Coloration : orange et noir

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Hippodamia variegata

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : c’est une espèce très commune, présente dans toute la France, y compris la Corse. Elle peut être très abondante si les pucerons pullulent.

HABITAT : c’est typiquement une espèce pionnière que l’on trouve dans les friches, les carrières, les jardins ; les pelouses sèches, les landes. Elle apprécie les endroits secs et sablonneux, et elle est plus abondante au sud. On la rencontre sur de nombreuses espèces végétales dont le genêt et l’ajonc.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mars à octobre.

Hippodamia variegata

BIOLOGIE :

Alimentation : c’est une très grosse consommatrice de pucerons, un suivi journalier a permis d’en dénombrer plus de 70 consommés en une journée. Elle se nourrit aussi de cochenilles, de miellat et de nectar.

Reproduction : les larves de Hippodamia ressemblent aux larves de Coccinella septem-punctata et sont aussi aphidiophages.

la coccinelle des friches

REMARQUES :

RÉFÉRENCES GÉNÉRALISTES :

Le Guellec, 2008. Insectes de Méditerranée. Arachnides et Myriapodes. Edisud.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Fauna Europaea

Le Monde des Insectes   

La galerie du Monde des Insectes  

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Bug guide

RÉFÉRENCES SUR LES COLÉOPTÈRES :

O.Durand, 2015. Les coccinelles de Maine-et-Loire. Anjou Nature, 5. 2015.

Le Monnier & Livory, 2003. Atlas des Coccinelles de la Manche. Manche Nature.

Martiré D. & F.Merlier, 2017. Guide des plus beaux Coléoptères. Belin.

Mériguet & Zagatti, 2016. Coléoptères du Bassin Parisien – Guide d’identification de terrain. Delachaux & Niestlé.

Perrier, 1927. La Faune de France Illustrée, tome V, Coléoptères 1ère partie. Delagrave. (sous le nom Adonia variegata).

Watford Coleoptera Group

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *