La coccinelle asiatique

Introduite d’Asie pour la lutte biologique contre les pucerons, cette coccinelle est devenue très abondante, et elle adopte un nombre incroyable de motifs et de couleurs.

Harmonia axyridis

Harmonia axyridis
Harmonia axyridis

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Coléoptère

Famille des Coccinellidae

ETYMOLOGIE :

coccinelle asiatique
coccinelle asiatique

En anglais son nom est « harlequin ladybird », la coccinelle arlequin.

DESCRIPTION :

Taille : longueur entre 4,9 et 8,2 mm , largeur entre 4,0 et 6,6 mm, les mâles sont plus petits que les femelles

Forme, allure : allure de coccinelle, plus petite que la coccinelle à 7 points. Elle peut avoir entre 0 et 19 points. De même, les dessins du pronotum sont variables : dessin en « patte de chat » soit une tâche centrale noire et 4 tâches en demi-cercle – tâche en forme de M – trapèze plein.

Coloration : il existe beaucoup de variantes de coloration (jusqu’à 120 formes décrites).

Comportement : peut constituer des agrégations en automne.

DÉTAILS À VÉRIFIER : on peut la confondre avec Adalia sp. . Le principal critère d’identification est la présence d’un pli élytral à l’arrière des élytres. Voici quelques exemples du polymorphisme de cette espèce :

harmonia axyridis49

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : en France, présente surtout dans la moitié nord et l’est.

HABITAT : espèce arboricole

PÉRIODE D’OBSERVATION : quasiment toute l’année bien que les imagos apparaissent surtout à partir du mois de mars.

BIOLOGIE :

Alimentation : elle se nourrit de pucerons, de psylles et de cochenilles. Elle consomme aussi d’autres insectes.

Reproduction : elle est très prolifique, jusqu’à 20 à 30 œufs par jour. Il y a 4 stades larvaires. La larve est couverte d’épines souples, noires au gris-bleuté, avec des bandes parallèles orangées.

couples de coccinelles asiatiques
couples de coccinelles asiatiques

Ces clichés de couples de coccinelles asiatiques montrent bien la différence de taille entre les femelles et les mâles. Ils démontrent également que les variantes de coloration n’ont pas d’impact sur le choix des partenaires et que la reconnaissance de l’espèce repose sur d’autres critères que visuels.

 

nymphe de coccinelle asiatique
nymphe de coccinelle asiatique

 

larve de coccinelle asiatique
larve de coccinelle asiatique

 

REMARQUES : il s’agit d’une espèce originaire de Chine introduite pour lutter contre les pucerons. Elle a été introduite en Europe et aux Etats-Unis à partir des années 1980. En France, introduite en 1982 par l’INRA pour lutter contre les psylles et les pucerons en zone méditerranéenne, puis dans la région parisienne pour lutter contre le puceron du rosier, et dans le Nord contre le puceron du houblon.

Harmonia axyridis

 

coccinelle asiatique

RÉFÉRENCES :

O.Durand, 2015. Les coccinelles de Maine-et-Loire. Anjou Nature, 5. 2015.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

The beetle fauna of Germany

La coccinelle asiatique opie

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

6 commentaires sur “La coccinelle asiatique”