La punaise aptère

Punaise, oui, aptère, pas vraiment, ses ailes sont le plus souvent réduites, mais parfois de taille normale, son rostre est par contre impressionnant, et adapté à son régime carnivore.

Himacerus apterus Fabricius, 1798

Himacerus apterus

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Nabidae

ETYMOLOGIE :

Himacerus est vraisemblablement une allusion aux longues antennes.

apterus signifie « qui n’a pas d’ailes »

En anglais elle s’appelle « tree damsel bug ».

la punaise aptère

DESCRIPTION :

Taille : cette punaise mesure entre 8 et 12 mm

Forme, allure : c’est un hémiptère au corps trapu, avec l’abdomen plutôt large. Les ailes sont le plus souvent réduites (forme microptère), elles n’atteignent que le 3ème ou 4ème segment abdominal, mais on rencontre des individus plus rares aux ailes développées jusqu’à l’extrémité de l’abdomen (forme macroptère). Les hémélytres sont brun-roux. Le connexivum est noir avec des points rouge-orangé. Les antennes sont fines et très longues. Le rostre est bien visible, recourbé. Les tibias des pattes postérieures ont des soies plus longues que leur épaisseur.

Coloration : brun roux

Comportement : cette punaise ne se rencontre quasiment que dans les arbres. Tous les exemplaires photographiés (sauf la larve) ont été capturés dans un parapluie japonais en secouant des branches.

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Himacerus apterus

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : cette espèce est commune, et présente dans presque toute l’Europe, jusqu’en Lituanie au nord.

HABITAT : c’est une espèce arboricole, on la trouve généralement dans les branches d’arbres à feuilles caduques, moins souvent dans des conifères.

Himacerus apterus

PÉRIODE D’OBSERVATION : de juillet à octobre.

BIOLOGIE :

Alimentation : il s’agit d’une espèce carnivore. Elle se nourrit d’acariens, de pucerons et de petits insectes, qu’elle perfore de son rostre pour en consommer l’intérieur.

Reproduction : la ponte a lieu en fin d’été. Ce sont les œufs qui hivernent. Les larves naissent en mai-juin et se développent jusqu’en août. Elles sont très semblables aux adultes. Chez ces derniers cependant, la séparation entre le scutellum et les ailes est une ligne bien nette.

larve de la punaise aptère

REMARQUES :

RÉFÉRENCES :

Chinery, 1973. A field guide to the Insects of Britain and Northern Europe. Collins.

Chinery, 2004. Complete guide to British Insects. Collins.

Chinery, 2005. Insectes de France et d’Europe Occidentale. Flammarion.

Dierl & Ring, 2009. Guide des Insectes. Delachaux & Niestlé.

McGavin, 2012. Insectes et Araignées (Nature en poche). Larousse.

Paulian, 1971. Atlas des larves d’insectes de France. Boubée.

Reichhoff-Riehm, 1983. Les Insectes. France Loisirs. (d’abord édité chez Solar).

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes 

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie

Nature Spot Leicestershire and Rutland

Eakringbirds

British Bugs 

Hétéroptères de Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *