La capside du noisetier

Pas vraiment rare, cette punaise ne dépasse pas les 6 mm et vit dans les noisetiers. Pour la trouver, la meilleure solution est le parapluie japonais.

Phylus coryli

Phylus coryli

Phylus coryli

POSITION SYSTÉMATIQUE : Insecte Hémiptère Hétéroptère

Famille des Miridae

ETYMOLOGIE : coryli = du noisetier.

DESCRIPTION :

Taille : 5 à 6 mm

Forme, allure : petite punaise allongée, de couleur entièrement noir brillant pour la tête, le thorax et les hémi-élytres. Les pattes sont claires, presque translucides. Les yeux sont rouge foncé.

Coloration : noire

Comportement

DÉTAILS À VÉRIFIER :

Phylus coryli

AIRE DE RÉPARTITION, STATUT : toute la France.

HABITAT : là où il y a des noisetiers.

PÉRIODE D’OBSERVATION : de mai à août.

Phylus coryli

Phylus coryli

BIOLOGIE :

Alimentation : cette capside se nourrit sur le noisetier mais aussi sur le chêne. Essentiellement végétarienne, elle pique ces plantes avec son rostre, mais elle se nourrit aussi  de petits insectes.

Reproduction

REMARQUES :

Capside du noisetier

Capside du noisetier

RÉFÉRENCES :

Perrier, 1935. La Faune de France Illustrée, tome IV, Hémiptères, Anoploures, Mallophages, Lépidoptères. Delagrave.

Le Monde des Insectes

La galerie du Monde des Insectes

Les Insectes. Petit cours illustré d’entomologie 

British Bugs

Hétéroptères de Belgique

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.